Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Mardi, 3 octobre 2017
Les limites de la cartographie cérébrale

Comme je l’ai présenté ici le 11 septembre dernier, voici le résumé d’un aspect  de mon cours #3 de l’université du troisième âge (UTA) donné hier à St-Bruno et demain à Longueuil.

Ce cours était consacré à toutes les techniques de traçage, de coloration ou d’imagerie cérébrale plus modernes qui permettent de dresser des cartes du cerveau humain. Pourquoi des cartes ? Parce que nos fonctions cognitives émergent de l’interaction entre de nombreuses zones cérébrales souvent assez éloignées les unes des autres dans notre cerveau. Comprendre la carte routière que forment nos différents réseaux cérébraux, ou mieux encore, comprendre quelles sont les routes préférentielles utilisées dans telle ou telle situation, voilà des choses qui peuvent nous en dire beaucoup sur la façon dont parle, pense ou agit.

Or cette entreprise de cartographie se heurte à de nombreux problèmes et a des limitations importantes dues à la complexité de l’objet à cartographier. Je rappellerai donc simplement ici deux problèmes et quelques limites inhérentes au projet de « connectome », c’est-à-dire de l’établissement d’une carte de tous les faisceaux nerveux reliant les neurones entre eux dans un cerveau donné. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Mardi, 26 septembre 2017
Trois découvertes des années 1950 à la base des neurosciences computationnelles

Comme je l’ai présenté ici le 11 septembre dernier, voici quelques éléments de mon cours #2 de l’université du troisième âge (UTA) donné hier à St-Bruno et demain à Longueuil.

Je voudrais vous parler cette semaine de l’importance de la décennie 1950 dans notre compréhension des mécanismes de base de la communication neuronale. Cela m’a sauté aux yeux en rapportant les travaux de trois pionniers des neurosciences qui, comme les trois mousquetaires, étaient en fait quatre ! D’abord le duo Alan Hodgkin et Andrey Huxley (prix Nobel 1963) qui ont élucidé les bases de la conduction nerveuse; puis les travaux de Bernard Katz (prix Nobel 1970) sur le relâchement des neurotransmetteurs au niveau de la synapse; et finalement l’apport de Wilfrid Rall sur la diffusion des potentiels excitateurs et inhibiteurs à travers les dendrites jusqu’au corps cellulaire du neurone. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Mardi, 19 septembre 2017
Ces nombreux événements sans lesquels nous ne serions pas là pour en parler

Comme je l’expliquais la semaine dernière, je vous propose cette semaine un premier billet sur mon cours de la semaine à l’université du troisième âge (UTA), le premier d’une série de huit. Cette séance débute par un bref aperçu des différentes disciplines des sciences dites « cognitives », c’est-à-dire qui s’intéressent à la pensée et à la connaissance humaine au sens large (philosophie, psychologie, neuroscience, linguistique, informatique, anthropologie, etc.). Cela fait à peine quelques décennies que les scientifiques oeuvrant dans ces disciplines font l’effort (car ce n’est jamais facile) d’essayer de comprendre leurs méthodes et concepts mutuels. Mais c’est un passage obligé pour espérer comprendre un jour « cet objet le plus complexe de l’univers connu dont on a tous un exemplaire unique entre les deux oreilles », bandes de chanceux et de chanceuses que nous sommes… (Lire la suite…)

Le bricolage de l'évolution | Pas de commentaires


Lundi, 11 septembre 2017
Ma série de cours résumée dans ce blogue les 8 prochaines semaines

Pour les deux prochains mois à partir de la semaine prochaine, je vous propose un format un peu différent pour ces billets de bogue du lundi que je publierai… le mardi ! Explication du pourquoi et du comment…

Le pourquoi, c’est que je donnerai à partir de la semaine prochaine ma série de 8 cours de 2h15 environ dans deux universités du troisième âge (UTA) de la région de Montréal, celle de Longueuil et celle de St-Bruno. Ma journée du lundi et celle du mercredi seront donc en grande partie consacrées à ce cours, ce qui ne me permettra pas d’écrire mon billet le lundi comme à mon habitude depuis bientôt 7 ans. Je me suis donc dit que je l’écrirais le mardi. Mais je me connais : je voudrai plutôt améliorer les choses qui ont moins bien passées dans mon cours de la veille pour mon cours du lendemain, tenir compte de certaines questions des gens, etc. Bref, je ne serai pas en mesure de bien résumer des articles scientifiques récemment parus parce que j’aurai la tête ailleurs. Que faire alors ?

Eh bien écrire sur ce que j’aurai alors en tête ! Et comment le faire ? En vous donnant, entre la première et la deuxième version de chacun de mes 8 cours, peut-être pas un résumé du sujet traité, comme j’avais tenté de la faire pour les 14 séances de mon cours de l’automne dernier à l’UQAM avec des billets plutôt costauds, mais faire ressortir un point ou deux qui me semble essentiel par rapport au thème de la semaine. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Mardi, 5 septembre 2017
Deux magazines de vulgarisation sur le cerveau pour la rentrée

De tous les magazines de science en français, celui qui se rapproche peut-être le plus de ce qui se publie sur ce blogue est peut-être Cerveau & Psycho. Avec comme sous-titre « Le magazine de la psychologie et des neurosciences », il couvre généralement très bien le niveau cérébral et psychologique du Cerveau à tous les niveaux, en plus de faire inévitablement des petits tours au niveau des neurones et des neurotransmetteurs. Fréquemment aussi, il aborde des problématiques sociales comme c’est le cas cette semaine avec l’éducation dans le cadre de la rentrée scolaire. Pour l’occasion, huit articles archivés sur leur site web (et donc normalement payants) sont accessibles gratuitement durant la semaine qui vient. (Lire la suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires