Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 26 octobre 2020
L’incroyable rapidité de la transmission synaptique captée en photos

Il y a des choses que l’on croit bien connaître parce qu’on en parle depuis des années ou même des décennies mais dont une simple étude vous fait prendre la réelle mesure. C’est ce qui s’est passé pour moi à propos de la transmission synaptique en tombant sur l’article Synaptic vesicles transiently dock to refill release sites publié dans la revue Nature Neuroscience en septembre dernier.

(suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 19 octobre 2020
L’approche énactive et les problèmes techniques sur Le cerveau à tous les niveaux

Deux sujets bien distincts aujourd’hui, mais qui se rejoignent dans leur quête d’autonomie ! Je parlerai du site et de certains problèmes techniques à résoudre dans la deuxième partie de ce billet. Pour ce qui est du sujet de la première partie, il part d’une d’une présentation que j’avais faite à l’hiver 2019 dans le cadre d’un cours sur le raisonnement pédagogique de l’enseignant à l’Université de Montréal. L’ayant redonnée dans une nouvelle mouture le 8 octobre dernier suite à l’invitation du professeur Francisco Loiola, je l’ai rendu disponible en pdf dans la section Présentations du Cerveau à tous les niveaux, comme je le fais systématiquement pour toutes les conférences que je donne. Celle-ci avait eu lieu en Zoom, Covid oblige, mais a donné lieu par la suite quand même à de bons échanges avec la quinzaine d’étudiant.es gradué.s qui y ont assisté. Je précise un peu le “public cible” pour donner une idée du niveau de la présentation. (suite…)

Du simple au complexe, Le corps en mouvement | Pas de commentaires


mardi, 13 octobre 2020
Le prix Nobel de physique de Roger Penrose comme prétexte pour causer conscience

Comme je l’écrivais il y a un mois, afin d’avancer un gros projet d’écriture, je me vois contraint de prendre moins de temps pour rédiger mes billets hebdomadaires dans ce blogue. Mais le merveilleux monde de la science, lui, ne ralentit pas pas pour autant. Me voilà donc à nouveau tenté de parler de choses fascinantes mais passablement compliquées en relativement peu de mots. Je succomberai donc, en me disant que c’est peut-être mieux que rien, et en vous invitant à suivre les hyperliens pour rentrer un peu plus dans le sujet. Et ce sujet, il a pour nom Roger Penrose, un mathématicien et physicien anglais né en 1931 qui vient de remporter le prix Nobel de physique 2020. En fait, il partage ce prix avec un duo d’astrophysiciens, Reinhard Genzel et Andrea Ghez, pour leur découverte d’un objet compact supermassif au centre de notre galaxie. (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


lundi, 5 octobre 2020
Régulation des émotions ou mémoire de travail: plusieurs régions cérébrales interconnectées

Deux études récentes viennent encore une fois montrer qu’il y a très souvent plus de régions cérébrales d’impliquées dans un phénomène mental que ce que l’on croyait. Car rien n’est isolé dans le cerveau et il n’y a pas de “centre de” quoi que ce soit. C’est plutôt toujours affaire de multiples régions interconnectées qui forment des réseaux au gré des situations et des tâches à effectuer. Et ce qui est intéressant dans ces deux études, c’est que l’on a identifié des connexions fonctionnelles entre deux régions cérébrales avec deux approches différentes : en traçant le trajet des axones de certains neurones, et par des techniques de génétique ayant conduit à l’isolation d’un nouveau récepteur membranaire. (suite…)

Au coeur de la mémoire, Que d'émotions! | Pas de commentaires


lundi, 28 septembre 2020
Réfléchir à la science et à la psychiatrie avec deux ouvrages récents

Toujours dans ma tentative d’écrire des billets de blogue un peu moins longs afin de me laisser plus de temps pour un gros projet d’écriture, je vous propose cette semaine simplement deux livres qui ont attiré mon attention dernièrement.

Le premier est “Le goût du vrai”, petit texte que vient de publier Étienne Klein en juillet dernier chez Gallimard dans la collection Tracts. Le physicien, mais surtout ici le philosophe des sciences, y propose quelques réflexions sur notre rapport à la science que lui ont inspirées les premiers mois de la crise sanitaire mondiale. Celle-ci a exacerbé ou du moins mis en lumière certains biais cognitifs humains qui posent problème à la prise de décision éclairée par les données scientifiques disponibles. Par exemple, affirmer des choses avec aplomb sans se rendre compte qu’on est sorti de son champ de compétence. Ou encore, adhérer à telle idée sans savoir d’où elle vient, seulement par ce qu’elle nous plait et est conforme à notre système de valeur. (suite…)

Du simple au complexe, Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires