Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 25 janvier 2021
« L’école des profs » toujours active, même en temps de pandémie !

Crédit image : M.C. Escher

J’ai présenté mercredi dernier une conférence d’une heure en ligne dans le cadre de mes « Écoles de profs », ces perfectionnements en sciences cognitives que je donne surtout aux professeurs de cégep du Québec. Je vous en parle aujourd’hui pour deux raisons : d’abord pour vous en signaler le contenu accessible comme toujours en pdf sur le site, et aussi pour rappeler que cette activité peut se tenir en ligne et que je suis plus que disponible pour en donner dans les mois qui viennent !

Le sujet proposé par des profs de philo du collège de Maisonneuve à Montréal tournait autour des  « théories contemporaines de l’esprit ». Cela m’a permis de faire une petite synthèse de différents éléments de contenu que j’avais accumulé au fil des ans sur la question et qui se retrouvent donc dans la présentation Cerveau, corps, conscience et environnement : l’apport des sciences cognitives accessible directement en suivant ce lien.

L’approche chronologique couvre assez large : de Platon et Descartes à la cognition incarnée et sa variante énactive, en passant par un rapide survol des grands paradigmes du XXe siècle en sciences cognitives. En termes de plan, ça se déclinait en trois parties principales :

1) Des théories philosophiques sur la nature de la conscience

– Quelques grands paradigmes matérialistes des sciences cognitives depuis un siècle

2) L’apport des neurosciences : clarifications terminologiques et épistémologiques

3) Les sciences cognitives incarnées :

– Autonomie
– Couplage sensori-moteur
– Sense-making
– Quatre conséquences à ce sense-making énacté

La 3e et dernière partie étant inspirée d’une autre formation d’une heure donnée début décembre à des professionnel.les soignant.es en psychiatrie de l’université de Sherbrooke et intitulée L’approche énactive et la psychiatrie.

Conçues depuis 2014 pour être donnée évidemment « en présentiel » souvent sur une demi-journée ou une journée entière, ces présentations à la carte peuvent aussi se donner en Zoom dans les circonstances actuelles. Elles permettent à des profs de biologie, de psychologie, de soins infirmiers, mais aussi comme récemment de philosophie ou de psychiatrie, de se mettre un peu à jour en ce qui concerne les avancées récentes dans le vaste domaine des sciences cognitives. J’ai peine à suivre cette effervescence avec mes billets de blogue hebdomadaires, alors imaginez un prof à temps plein avec plusieurs groupes au cégep ! C’est d’ailleurs comme ça que je justifie un peu cette petite « longueur d’avance » que j’essaie de leur faire partager.

Alors que vous soyez une dizaine ou une trentaine, du même département ou de disciplines variées (ce qui ajoute souvent à la richesse des échanges), n’hésitez pas à me contacter pour discuter de vos besoins. Il me fera plaisir de créer pour vous des présentations sur mesure à partir du travail de recherche continuel que je suis appelé à faire pour les billets hebdomadaires de ce blogue depuis plus de dix ans maintenant. Merci, donc, de signaler cette offre à toute personne susceptible d’être intéressée!

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.