Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 21 février 2012
La complémentarité de nos deux hémisphères cérébraux

Einstein disait que l’intuition est un cadeau, et que la rationalité est son serviteur. Pour Iain McGilchrist, psychiatre et auteur, nous avons créé une société qui honore le serviteur, et néglige le cadeau. C’est ce qu’il soutient dans cette autre conférence RSA Animate que nous vous présentons cette semaine sur la spécialisation de nos deux hémisphères cérébraux.

Gilchrist déconstruit d’abord quelques mythes simplificateurs à l’effet que l’hémisphère gauche serait le siège de la raison et le droit des émotions (les deux y participent pleinement), ou que le langage ne serait le lot que de l’hémisphère gauche pour la plupart des gens (l’hémisphère droit est aussi grandement impliqué dans plusieurs aspects du langage).

Mais il expose ensuite des différences de fonctionnement entre nos deux hémisphères. L’un, le gauche, ayant selon lui évolué pour permettre de nous concentrer sur une tâche précise pour bien l’accomplir, et l’autre, le droit, pour nous garder ouvert sur notre environnement à tout moment. Sur ses ressources potentielles, sur ses dangers aussi.

Ayant tissé des liens intimes l’un avec l’autre, les deux hémisphères auraient tous deux contribué à la complexité des civilisations humaines. Le gauche nous permettant de nous concentrer sur des problèmes et de transformer le monde physique, mais aussi humain, avec le langage qui permet de manipuler les autres. Et le droit, nous aidant à nous sentir incarné et interconnecté avec les autres et l’environnement (une faculté trop négligée selon Gilchrist), et d’avoir ainsi une meilleure vue d’ensemble du monde.

i_lien RSA Animate – The Divided Brain
i_lien The Master and His Emissary

De la pensée au langage | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.