Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 27 septembre 2021
À quel moment un ensemble de données devient-ils assez certain pour modifier nos pratiques ?

Aujourd’hui j’aimerais réfléchir avec vous sur la drôle de question qui titre ce billet. Elle m’est venue en voyant passer cet article intitulé L’activité physique est bonne pour la santé mentale des garçons lors de ma revue de presse matinale aujourd’hui. Mon réflexe a été de ne même pas l’ouvrir et de passer à d’autres articles. Un peu comme si le titre avait été « Une étude montre que la Terre est ronde » ! Dans le sens où je me suis dit que l’accumulation des données montrant toujours des effets bénéfiques de l’activité physique sur le corps et le cerveau était telle, que ça ne valait pas la peine de perdre du temps pour lire pour la millième fois la même conclusion. J’en ai d’ailleurs très souvent parlé dans ce blogue, comme en 2013, en 2016, en 2020 ou encore en juin dernier. (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires


lundi, 28 juin 2021
Faire de l’exercice durant l’enfance semble avoir des effets positifs tout au long de la vie

C’est indéniablement l’été et les vacances approchent pour plusieurs, si ce n’est déjà commencé. J’espère que vous pourrez en profiter pour aller dans la nature et faire de l’exercice. C’est pas mal toujours le conseil avec lequel je vous laisse avant de moi aussi espacer ces billets durant la période estivale pour prêcher par l’exemple. C’est que s’il y a une chose de très bien établi scientifiquement, c’est bien l’effet positif de l’exercice sur toutes les fonctions corporelles, y compris les fonctions cognitives. J’en ai par exemple parlé à l’aube des vacances d’été de 2020 et durant celui de 2016 ou 2013. Et aujourd’hui, fidèle à la tradition, je vous signale cet article qui vient de paraître et dont le résumé s’intitule Childhood exercise can maintain and promote cognitive function in later life. (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires


lundi, 26 avril 2021
L’exercice régulier amplifie la production d’anticorps après une vaccination

En écrivant mon billet de la semaine dernière sur les splendeurs et misères des publications scientifiques, j’ai découvert la revue Brain, Behavior, and Immunity. Dans le numéro courant, l’article Physical activity: A coadjuvant treatment to COVID-19 vaccination? a attiré mon attention. Car j’ai souvent parlé dans ce blogue des innombrables bienfaits de l’activité physique, au point d’écrire que c’est probablement ce qui se rapproche le plus de la mythique panacée ! Qu’en est-il de son influence sur la réponse immunitaire suite à un vaccin ? On sait que celle-ci peut varier selon les individus, ce qui va donc inévitablement influencer l’efficacité du vaccin et l’immunité de groupe que l’on cherche à obtenir avec. Dans l’article en question, Pedro L. Valenzuela et ses collègues montrent que l’exercice semble améliorer significativement la réponse immunitaire aux vaccins. Permettez-moi de n’être pas surpris… (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires


mardi, 30 juin 2020
Exercice et plein air : se rapprocher de la mythique panacée

Le solstice, mais plus encore au Québec la fête nationale le 24 juin et celle déménagement le 1er juillet (!), marquent le véritable début de l’été. Et ce, malgré les bouleversements climatiques qui nous ont déjà donné ici en juin deux solides canicules avant même le début officiel de la saison estivale… Alors comme à chaque été, et peut-être plus encore cette année avec la crise sanitaire mondiale qui se poursuit, je vais passer davantage de temps dehors loin de mon ordinateur (ce qui réduit aussi les risques de contamination) et donc sauter à l’occasion certaines semaines dans la publication de ces billets de blogue. Et je vous incite comme à chaque année à faire de même ! Simplement parce qu’on connait trop bien maintenant les nombreux bienfaits de l’exercice et des activités dans la nature (où, en plus, la densité de cas de COVID-19 est évidemment moindre). C’est ce que je voudrais rappeler aujourd’hui à partir de liens vers d’anciens billets de ce blogue sur le sujet. (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires


lundi, 13 janvier 2020
Les effets bénéfiques de la méditation, des champignons magiques et du ski de fond !

On peut modifier son cerveau, et donc ses pensées et son comportement, de deux grandes façons : en répétant  certains comportements ou bien en introduisant des molécules dans le cerveau. Dans le premier cas, c’est ce qu’on appelle couramment des apprentissages. Et dans le second, la prise de drogues ou de médicaments. Notons tout de suite que le premier cas peut se subdiviser à son tour en deux. On peut apprendre en « offline », sans que le corps ne soit directement impliqué (comme en lisant ou en méditant) ou on peut apprendre en « online » quand c’est le corps qui bouge qui nous fait apprendre (comme en s’entraînant dans une discipline sportive). Et signalons que lorsqu’on apprend par des comportements, en bougeant ou non, on modifie évidemment la biochimie de son cerveau et éventuellement sa structure, exactement comme lorsqu’on introduit directement une molécule psychoactive dans cette forêt neuronale extrêmement riche et complexe qu’est notre cerveau.

Cette petite intro me semblait pertinente pour introduire les deux études dont j’aimerais vous parler aujourd’hui. La première s’intitule “Psilocybin-assisted mindfulness training modulates self-consciousness and brain default mode network connectivity with lasting effects“ et a été publiée en août dernier dans le revue NeuroImage. (suite…)

L'émergence de la conscience, Le corps en mouvement | Pas de commentaires