Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 24 octobre 2016
Relâche pour le cours, mais pas pour le blogue, les conférences et la science !

Quatres choses, donc, cette semaine. D’abord le cours sur la «cognition incarnée» que je donne chaque mercredi à l’UQAM fait relâche cette semaine. La prochaine séance portant sur la linguistique cognitive aura donc lieu le 2 novembre. Et mes bonnes habitudes d’en offrir un résumé général sur ce blobue reprendront donc lundi prochain. [les présentations des séances données jusqu’ici en format pdf sont disponibles ici].

J’en profiterai donc cette semaine, et c’est mon second point, pour faire la mise à jour biannuelle « thermomètre de dons » de la marge de droite ci-contre. Comme c’est le cas depuis deux ans, vos généreux dons faits sur le site m’ont apporté près de 2000$ les six derniers mois, ce qui m’a permis d’être rémunéré pour écrire mon billet de blogue hebdomaire. Je vous remercie donc encore une fois infiniment pour ce soutien financier en plus des bons mots qui me parviennent régulièrement.

Relâche ne rime toutefois pas avec chômage pour moi, et je voudrais donc dans ce troisième temps attirer votre attention sur l’école des profs du cégep du Vieux Montréal que j’ai donnée le 14 octobre dernier et la conférence grand public qui s’en vient au cégep de St-Georges de Beauce. Si l’un de ces deux types d’activité vous intéressent, faites-moi signe après les Fêtes, j’aurai plus de temps libre et toujours un loyer à payer…

Finalement, je ne pourrais pas vous laisser sans une petite nouvelle scientifique, la science ne prenant, elle, jamais de relâche ! L’étude qui vient d’être publiée par Stéphanie Mazza et son équipe dans le numéro d’octobre de Psychological Science rejoint d’ailleurs deux séances du cours sur la cognition incarnée, celle sur la mémoire et celle sur les rythmes cérébraux et le sommeil.

Intitulée “Relearn Faster and Retain Longer. Along with practice, sleep makes perfect” (voir le premier lien ci-dessous), cette études montre qu’une bonne nuit de sommeil entre deux sessions d’un apprentissage permet de mieux retenir que deux sessions identiques mais sans sommeil entre les deux. Plus spécifiquement ici, les 20 participants qui avaient à retenir des mots d’une langue étrangère en deux sessions séparées de 12 heures incluant une nuit de sommeil retenaient mieux les mots une semaine et six mois après que les 20 autres participants qui n’avaient pas dormi entre les deux sessions également espacées de 12 heures.

Cela appuie une idée de plus en plus répandue à l’effet que des mécanismes communs sous-tendraient la consolidation mnésique, tant celle que l’on fait « on-line », c’est-à-dire éveillé, que celle que l’on fait « off-line » quand on dort. Un résultat qui fait aussi écho à l’article publié dans Science le printemps dernier par Sylvain Williams et son équipe sur la consolidation mnésique durant le sommeil paradoxal (REM), article qu’il était venu nous présenter en deuxième partie de notre séance sur les rytmes cérébraux et le sommeil (voir le second lien ci-dessous).

a_exp Relearn Faster and Retain Longer. Along With Practice, Sleep Makes Perfect
a_exp Causal evidence for the role of REM sleep theta rhythm in contextual memory consolidation.

Dormir, rêver... | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.