Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 30 septembre 2019
Dix cours gratuits sur le « ceveau-corps » avec du contenu publié sur ce blogue !

J’avais fait allusion il y a quelque semaines dans ce blogue à quelque chose de « gros » qui s’en venais cet automne. Le moment est venu de vous en parler puisque la chose est rendue publique depuis vendredi dernier, jour de la manifestation historique pour le climat ou près de 500 000 personnes sont descendues dans la rue pour exiger des mesures d’urgence pour contrer le réchauffement climatique. Ce qui implique, en passant, de sortir de notre dépendance au pétrole et de remettre en question l’ensemble du système productiviste capitaliste en place. Pas une mince affaire, donc.

Voilà pourquoi une initiative comme l’UPop Montréal, une université populaire qui offre des cours gratuits favorisant le partage des connaissances et l’esprit critique dans les bars et les cafés est plus que nécessaire. Et ça tombe bien, car elle lançait le même soir sa 10e année d’existence dans la très chic salle du Lion d’Or . Une soirée style cabaret où l’UPop a dévoilé son « Manifeste pour une éducation populaire » qui conclut que l’éducation peut être une arme, et même doit être une arme. Une arme d’émancipation massive ! (slogan de cette 10e année).

Cette soirée a aussi permis de dévoiler la programmation de cette nouvelle session d’automne 2019 et chaque prof est venu présenter brièvement son cours. Dont moi, qui ai fait ça avec une présentation Prezi que vous pouvez retrouver ici avec le texte d’accompagnement. Car pour souligner les dix ans de l’UPop, je vais offrir un cours intitulé de façon très originale ( !) «Notre cerveau à tous les niveaux». Il comportera dix séances (pour souligner les dix ans de l’UPop – un autre professeur a aussi adopté ce concept), cinq à la session d’automne et cinq à la session d’hiver-printemps. (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 10 avril 2017
Trois séances sur le cerveau à l’UPop Montréal prochainement !

Il me fait très plaisir de porter à votre attention le cours intitulé « Pourquoi le cerveau a besoin du corps et de l’environnement pour penser »  que je donnerai à partir du 19 avril prochain en collaboration avec l’UPop Montréal, un collectif de bénévoles qui organise depuis 7 ans des cours gratuits dans les bars et les cafés de Montréal.

Je ne vous cacherai pas que cela fait quelques années que je fais partie de ce collectif dont la mission est de favoriser le partage des connaissances sur notre monde et développer un esprit critique sur celui-ci. Un mandat fort similaire à celui du Cerveau à tous les niveaux, mais incluant carrément tous les champs du savoir ! (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 23 mars 2015
Une visite guidée des trois infinis : petit, grand et complexe

Il y a un an, j’avais écrit un billet intitulé Les trois infinis : le grands, le petit et le complexe. J’y présentais une série de vidéos exploitant tous la même idée : partir de l’échelle humaine et faire un zoom out jusqu’aux confins de l’univers, puis revenir au corps humain et faire un zoom in jusqu’aux particules subatomiques!

Je ne me doutais pas à l’époque que cela deviendrait l’objet d’un cours de l’UPop Montréal en cinq séances (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires