Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 1 juin 2020
Gérer la COVID-19… à tous les niveaux !

En attendant la dernière séance de la série Notre cerveau à tous les niveaux qui aura lieu mercredi le 17 juin prochain, je voudrais cette semaine faire un petit retour sur le thème de la COVID-19 avant de plonger la semaine prochaine dans le vif du sujet de cette séance intitulée « «Moi» conscient versus motivations inconscientes: notre espèce a-t-elle de l’avenir? ». Trois documents, donc, axés sur ce qu’on peut faire pour gérer le stress associé à la présence du virus, comment réduire les risques de l’attraper, et qu’est-ce qu’on peut prendre pour le combattre.

Plus un ajout de dernière minute, un peu plus pour les geeks (Karl Friston et la COVID-19 !) (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 4 mai 2020
Quelques grands principes pour mieux comprendre cerveau humain (2e de 2)

Je vous présente cette semaine la deuxième partie de l’article commencé la semaine dernière inspiré  d’une conférence donnée à la première École d’été en neuroéducation en juin dernier à l’UQAM. Après avoir constaté que 1) nous sommes fait de multiples niveaux d’organisation en interaction, que 2) tout est dynamique mais à différentes échelles de temps, et 3) qu’il faut adopter une perspective évolutive, on complète cette semaine avec les trois autres « principes » suivants :

4)   Notre mémoire nous permet de faire des analogies pour mieux agir
5)   L’engramme mnésique se situe à plusieurs niveaux
6)   Le cerveau et le corps sont si inextricablement liés qu’ils ne font qu’un

Mais avant de commencer, je voudrais rappeler que la neuvième séance du cours Notre cerveau à tous les niveaux qui explorera la question du langage chez l’espèce humaine se tiendra en ligne sur Zoom mercredi le 20 mai prochain à 19 heures. Voir l’événement Facebook avec tous les détails pour joindre la présentation. (suite…)

Au coeur de la mémoire, Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


lundi, 23 septembre 2019
La réaction au stress aigu initiée par une hormone sécrétée par les os

Parcourant les savants ouvrages sur la physiologie humaine, on peut avoir l’impression que l’on connaît dans le détail toutes les fines régulations de notre organisme. Mais il arrive que cette impression de « fin de l’histoire » soit ébranlée par une découverte non pas d’un détail à l’une de ces régulations complexes, mais bien par un nouveau mécanisme relativement indépendant de tous ceux que l’on connaissait jusqu’alors. C’est la réaction de surprise que j’ai eue quand on m’a signalé l’article « Votre réaction aux dangers passe par votre squelette » sur le site web de Radio-Canada. Bon, encore un titre un tantinet sensationnaliste, me suis-je dit en pensant qu’il s’agissait d’un ajout sans doute mineur à l’axe hypothalamo-hypophysio-surrénalien bien connu pour activer la réponse de fuite ou de lutte devant un danger imminent. Mais il semblerait que non. L’article original publié dans Cell Metabolism le 12 septembre dernier a un titre tout aussi affirmatif : « Mediation of the Acute Stress Response by the Skeleton”. Qu’en est-il au juste ? (je vous résume rapidement l’article avant de vous faire deux annonces d’événements qui pourraient vous intéresser) (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


lundi, 8 mai 2017
L’épigénétique, une avancée récente abordée à « L’école des profs »

« Les traumatismes vécus par les parents ou les grands-parents laissent-ils une trace à leur descendance ? » Voilà une question accrocheuse pour présenter les travaux en épigénétique d’Isabelle Mansuy dont il sera question un peu plus bas dans ce billet.

Mais c’est aussi l’un des nombreux sujets possibles abordés durant mes « écoles de profs », ces formations en sciences cognitives que j’ai montées pour les professeur.es de cégep qui enseignent à temps plein et n’ont pas toujours le temps de se tenir au courant des développements scientifiques récents dans ce vaste domaine. (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


lundi, 19 décembre 2016
Ménager son système immunitaire en refusant d’être dominé et en prenant des vacances !

On a donc conclu la semaine dernière une expérience inédite sur ce blogue, celle d’avoir résumé chaque lundi les 14 séances du cours sur la cognition incarnée que j’ai données à l’UQAM durant l’automne [les présentations complètes en format pdf sont disponibles ici].

Ce fut une expérience exigeante mais fort enrichissante, et je remercie la dizaine d’irréductibles qui y ont participé semaine après semaine. Même si le jeu des crédits universitaires m’obligeait à évaluer des travaux, je ne crois pas avoir établi une hiérarchie de pouvoir entre les étudiant.es et moi, et pour cause : une étude qui vient d’être publiée dans le numéro du 25 novembre dernier de la revue Science démontre en effet que la position de subordination dans un groupe semble avoir des effets néfastes sur le système immunitaire… (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires