Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 23 avril 2019
Trois critiques à la méditation “pleine conscience”

On entend beaucoup parler de méditation “pleine conscience” (“mindfulness », en anglais) depuis quelques années. C’est en fait devenu l’une des tendances les plus à la mode comme technique anti-stress, répertoriée tant dans lignes directrices des organismes internationaux de santé que dans les bottins locaux de cours et d’ateliers. Sans parler des applications mobiles de nombreuses compagnies qui vous permettent de méditer dans le confort de votre foyer, tout en générant annuellement des dizaines de millions de dollars de revenus pour ces compagnies. On parle même d’un milliard de profits annuels pour l’ensemble de cette industrie !

Je voudrais cette semaine présenter brièvement trois critiques qui ont été adressées à différents aspects de la méditation pleine conscience. (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


lundi, 9 mai 2016
Les biais cognitifs sont humains, les scientifiques aussi, donc…

Comme tous les êtres humains, les scientifiques veulent que leur boulot les rende heureux, ce qui veut dire bien souvent dans leur cas de publier des résultats qui vont être considérés comme un apport scientifique notable. Mais comme tous les êtres humains, les scientifiques peuvent aussi être l’objet de biais cognitifs importants. Et c’est là que ça peut devenir problématique, quand l’impératif de rigueur scientifique entre en collision avec le biais cognitif inconscient !

C’est ce que met en lumière une étude publiée il y a un mois dans la revue PLoS ONE par Stephanie Coronado-Montoya et ses collègues de l’université Mc Gill, à Montréal. (suite…)

De la pensée au langage | Pas de commentaires


lundi, 14 septembre 2015
« Waking, Dreamin, Being », ou comment l’orient et l’occident ont tous deux des choses à nous apprendre sur ce que nous sommes

J’aimerais vous parler cette semaine de ma lecture de l’été. Ou plutôt de MA lecture de l’été, car il y en a eu d’autres, mais celle-ci s’est clairement démarquée. Il s’agit du livre ” Waking, Dreaming, Being. Self and Consciousness in Neuroscience, Meditation, and Philosophy”, de Evan Thompson, publié l’automne dernier chez Columbia University Press.

Avant de donner un aperçu du bouquin, un mot sur l’itinéraire particulier de son auteur. Evan Thompson est le fils du philosophe et historien des cultures William Irwin Thompson. Ce dernier fut aussi l’instigateur de la Lindisfarne Association, un regroupement d’intellectuels qui, de 1972 à 2012, ont réfléchi sur nombre de questions touchant la planétarisation de la culture. (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


lundi, 16 décembre 2013
L’expression de certains gènes modifiée par la méditation

Les liens pressentis depuis plusieurs décennies entre le cerveau et le reste du corps se confirment de plus en plus dans différents domaines. C’est le cas de l’étude que vient de publier Richard J. Davidson et son équipe, étude qui identifie des changements dans l’expression de certains gènes après une période de méditation intense de 8 heures consécutives. Des changements, et c’est ce qui fait l’intérêt de l’étude, qui vont dans le sens des bénéfices physiques et psychologiques reconnus de la méditation, mais auxquels on n’avait encore jamais associé de mécanismes moléculaires spécifiques. (suite…)

L'émergence de la conscience | 1 commentaire


lundi, 19 novembre 2012
Des effets durables pour la méditation

Des études d’imagerie cérébrale avaient déjà démontré la méditation pouvait améliorer l’attention et aider à mieux gérer le stress. Ces résultats semblent se confirmer à travers l’étude qui vient d’être publiée dans le numéro de novembre 2012 de la revue Frontiers in Human Neuroscience. Mais là où cette étude va un peu plus loin, c’est qu’elle démontre que ces effets positifs mesurables de la méditation, testées ici sur la gestion des émotions, semble se poursuivre quand la personne n’est pas en train de méditer. (suite…)

L'émergence de la conscience, Que d'émotions! | Pas de commentaires


  • Page 1 of 2
  • 1
  • 2
  • >