Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 31 juillet 2017
Deux autres liens qui nous unissent au cosmos

Quand je donne un cours de plusieurs heures sur le cerveau et les sciences cognitives, j’aime bien passer la première à parler du « silence éternel de ces espaces infinis [qui] m’effraie » (Pascal). Ou alors à relier les trois infinis : le petit, le grand et le complexe. Bref, à parler d’où viennent les atomes qui constituent notre corps et notre cerveau : des étoiles ! On sait en effet depuis plusieurs décennies maintenant que tous les atomes lourds qui constituent nos molécules (carbone, azote, phosphore, oxygène, etc.) ont été formé par fusion nucléaire dans le cœur des étoiles et dispersés à leur mort dans l’espace. Et c’est cette « poussière d’étoile », comme le dit si bien Hubert Reeves, qui par la suite s’est agglomérée grâce à la force gravitationnelle pour former diverses planètes, dont la nôtre. Le vivant s’étant par la suite servi de ces briques élémentaires pour construire ses premières cellules.

Mais voilà qu’il y a quelques rebondissements récents à cette histoire. (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires