Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 18 juin 2019
« Les » Alzheimers

J’ai lancé le sous-thème du Cerveau à tous les niveaux sur « la démence de type Alzheimer » au début de l’année 2011. Je me souviens être sorti de la recherche et de la rédaction de cette section du site avec le sentiment qu’on ne comprenait finalement pas grand-chose à cette maladie et que les causes en demeuraient fort obscures malgré notre connaissance de marqueurs biologiques comme les plaques amyloïdes et les dégénérescences neurofibrillaires. Où en sommes-nous aujourd’hui, 8 ans plus tard ? C’est à cette question que ce (long) billet tente de répondre. Et devinez quoi ? Ce n’est pas simple… (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


lundi, 15 juin 2015
De l’importance des oscillations cérébrales lentes durant le sommeil profond

Ce que j’adore avec les “Écoles de profs” que j’ai données récemment et dont la page sera mise à jour sous peu pour y déposer tous les Power Points qui y ont été présentés, c’est la qualité des échanges avec les participant.es. Échanges qui se concrétisent souvent par l’envoi de références bien précises des participant.es à votre humble serviteur pour compléter et mettre à jour des thématiques abordées. Je vous résume aujourd’hui deux de celles-ci, en remerciant Jessika et Linda de me les avoir envoyées.

Les deux ont en fait plusieurs choses en commun puisqu’elles abordent la question des oscillations cérébrales durant le sommeil profond et leur rôle dans la consolidation des apprentissages et des souvenirs. (suite…)

Dormir, rêver... | Pas de commentaires


lundi, 6 octobre 2014
Alzheimer : amélioration de la mémoire pour la première fois

Le 4 novembre 1906, Alois Alzheimer décrit pour la première fois la « maladie particulière du cortex cérébral » de sa patiente Auguste D. Plus d’un siècle plus tard, cette « maladie particulière » qui porte aujourd’hui le nom du neurologue allemand résiste à tous les médicaments jusqu’ici conçus pour la traiter. Aucun n’a encore réussit à en arrêter la progression ou même à la ralentir. Tout au plus certains en réduisent-ils certains symptômes. Et dans la dernière décade seulement, on estime à un milliard de dollars les sommes englouties pratiquement en vain dans les essais cliniques de ces médicaments.

Après des décennies de déceptions, le vent pourrait cependant enfin être en train de tourner. (suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires


lundi, 17 septembre 2012
Malbouffe et Alzheimer : des liens plus étroits qu’on pensait

Avec le retour en classe, c’est aussi le retour des lunchs à faire le matin pour bien des parents. Un geste routinier, mais important puisqu’il peut influencer non seulement les futures habitudes alimentaires des enfants, mais aussi avoir des conséquences sur leur qualité de vie quand ils deviendront grands-parents…

C’est du moins ce que l’on peut déduire de nombreuses recherches des dernières années sur la démence de type Alzheimer. Comment ? En passant par  l’obésité et le diabète, deux facteurs de risque déjà connus de l’Alzheimer. Et le rapport avec la boîte à lunch ? Le « junk food » qu’on y met parfois parce que c’est plus simple et que ça fait moins de chicane avec l’enfant qu’une diète équilibrée avec des épinards et des carottes ! (suite…)

Les troubles de l'esprit | 3 commentaires »


lundi, 31 octobre 2011
Donner son cerveau pour la recherche

Les personnes qui rendent accessible à la recherche leur cerveau après leur décès contribuent grandement à notre compréhension du vieillissement normal et des troubles qui lui sont reliés, comme l’Alzheimer. Normalement, ces dons se font anonymement. Mais dans le cadre d’un projet de sensibilisation à ce geste humaniste, une douzaine de donneurs et donneuses ont permis à l’artiste Ania Dabrowska et au docteur Bronwyn Parry de lever le voile sur leur identité. (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


  • Page 1 of 2
  • 1
  • 2
  • >