Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 19 octobre 2020
L’approche énactive et les problèmes techniques sur Le cerveau à tous les niveaux

Deux sujets bien distincts aujourd’hui, mais qui se rejoignent dans leur quête d’autonomie ! Je parlerai du site et de certains problèmes techniques à résoudre dans la deuxième partie de ce billet. Pour ce qui est du sujet de la première partie, il part d’une d’une présentation que j’avais faite à l’hiver 2019 dans le cadre d’un cours sur le raisonnement pédagogique de l’enseignant à l’Université de Montréal. L’ayant redonnée dans une nouvelle mouture le 8 octobre dernier suite à l’invitation du professeur Francisco Loiola, je l’ai rendu disponible en pdf dans la section Présentations du Cerveau à tous les niveaux, comme je le fais systématiquement pour toutes les conférences que je donne. Celle-ci avait eu lieu en Zoom, Covid oblige, mais a donné lieu par la suite quand même à de bons échanges avec la quinzaine d’étudiant.es gradué.s qui y ont assisté. Je précise un peu le “public cible” pour donner une idée du niveau de la présentation.

L’énaction et les différents idées qui s’y rattachent forment un réseau conceptuel tissé serré dont il n’est pas facile de dégager une ligne narrative pédagogique. Avec le peu de temps dont je dispose maintenant pour ces billets de blogue, je me contenterai de vous présenter les deux plans des deux versions de ces tentatives de survol de l’approche énactive en sciences cognitives avec les liens pour chacun des pdf des présentation, si ça vous intéresse d’y jeter un oeil.

La première s’intitulait Autour de l’énaction et de Francisco Varela et était inspirée du livre « Mind in Life » d’Evan Thompson où il présente en 5 grandes idées le concept d’énaction de Francisco Varela. Le plan de match était donc le suivant :

Introduction : Cerveau – Corps – Environnement

Les sciences cognitives et leur évolution depuis un demi-siècle [voir l’image en haut de ce billet pour un aperçu schématique]

The Embodied Mind et Francisco Varela

L’autopoïèse : la base de la théorie énactive

L’énaction : cinq grandes idées interreliées (entrecoupées de parenthèses, dont une plus longue sur l’émergence des systèmes nerveux)

Conclusion : Quel savoir pour l’éthique ?

La seconde donnée début octobre s’intitulait donc L’énaction : créer du sens en agissant avec un corps et son plan se déclinait plutôt comme suit :

Bref rappel historique des approches classiques

4E Cognition : Embodied, Embedded, Extended, Enactive

L’énaction de Varela, Thompson et Cie

Autonomie

Couplage

Sense-Making

Life-mind continuity thesis

Aspects motivationnels et relationnels

Neurophénoménologie

* * *

Par ailleurs, je me permets un commentaire sur le site et le blogue du Cerveau à tous les niveaux, et plus particulièrement sur différents problèmes techniques qui s’y sont accumulés au fil des ans. Comme vous le savez peut-être, après avoir été financé pendant dix an par l’Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies du Canada, le projet a vu ses fonds complètement coupés par le gouvernement conservateur en 2013. Je n’ai donc plus les moyens depuis de rémunérer un programmeur et un graphiste comme c’était le cas avant. Résultat : depuis sept ans, les normes de sécurité et les différentes technologies sur le Web ont beaucoup évolué et je n’ai pas les connaissances requises pour faire les modifications techniques nécessaires sur le site et le blogue. Juste pour vous donner une exemple, les animations faite en Flash réparties un peu partout dans le site et qui avaient demandé par mal de travail (en particulier celles sur les drogues) ne sont pratiquement plus accessibles.

C’est pourquoi j’ai décidé il y a quelques semaines de demander le soutien technique à l’équipe de Koumbit, l’OBNL qui héberge déjà le blogue et dont j’apprécie les valeurs d’autogestion (qui résonnent aussi tout à fait bien avec l’idée d’autonomie et d’autopoïèse !). Mais tout aussi autogéré.es et solidaires qu’ils soient, les travailleurs et travailleuses de chez Koubit ont besoin de manger (autre nécessité des systèmes vivants ouverts thermodynamiquement… 😉 ). Et donc de facturer à leur client le travail accompli.

Étant maintenant seul à bord de l’aventure du Cerveau à tous les niveaux, et m’en remettant aux dons que l’on peut faire sur le site pour financer minimalement son entretien et l’écriture des billets de blogue, je voulais donc vous signer ce moyen de contribuer à l’accessibilité de cette ressource gratuite et sans publicité si votre budget vous le permet. Je n’aime pas quémander des sous, mais le manque chronique de ressources m’a fait repousser cette décision coûteuse depuis trop longtemps déjà. J’espère donc dans les prochaines semaines pourvoir donner le mandate le plus large possible à Koumbit pour régler un maximum des problèmes techniques qui minent l’expérience web de ce site depuis trop longtemps déjà. Et j’espère pouvoir payer la facture qui va suivre…  😉

Du simple au complexe, Le corps en mouvement | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.