Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 9 avril 2019
Des réseaux… à tous les niveaux !

On dit qu’une image vaut mille mots. Celle qui m’a inspiré ce billet vaut plutôt pour moi mille niveaux. En tant qu’auteur d’un site qui s’appelle le Cerveau à tous les niveaux, je n’échappe pas à mon « karma » ! Cette image provient des travaux d’Ezequiel Di Paolo, un neurobiologiste dont j’ai déjà parlé ici et qui s’inscrit dans la grande mouvance de la cognition incarnée initiée entre autres par Francisco Varela au début des années 1990. Il s’agit d’une représentation schématique d’un réseau autopoïétique qui permet de comprendre cette définition minimale de la vie proposée par Varela et Humberto Maturana durant les années 1970. (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 11 mai 2015
La dynamique des réseaux complexes éclaire la perte de conscience associée au sommeil

En préparant ma présentation de ce soir sur l’infiniment complexe (voir le premier lien ci-bas) où je tenterai de montrer comment les 100 milliards de milliards de milliards de quarks et d’électrons qui forment un être humain lui permettent de prendre conscience de lui-même et du cosmos qui a rendu possible son existence (rien que ça…), je suis retombé sur un billet écrit ici il y a un mois sur la conscience comme dissolution temporaire des réseaux fonctionnels du cerveau. (suite…)

Dormir, rêver..., L'émergence de la conscience | Pas de commentaires