Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 14 mai 2019
Que faire quand survient un écart entre théorie et observation ?

La science est faite de théories et d’observations, de calculs et de données empiriques. On a besoin des deux. Parce que sans cadre théorique, les données observées ne veulent rien dire. Et sans mesures ou observations empiriques pour les valider, les plus belles constructions théoriques s’effondrent. C’est ce que l’on va constater cette semaine à trois niveaux d’organisation différents. L’infiniment grand et l’infiniment petit, qui relèvent de la physique. Et l’infiniment complexe, qui relève de notre organisation cérébrale. Bref, ces trois infinis avec lesquels on n’en a jamais fini…

C’est dans la présentation du physicien Étienne Klein intitulée « la structure fondamentale de la matière : le boson de higgs » présentée à la fort intéressante chaîne vidéo Thinkerview il y a un an que je vais puiser mes premiers exemples. (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires