Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 13 octobre 2015
Le cortex moteur pas nécessaire pour exécuter une séquence de mouvement automatisée

On a longtemps considéré le cortex moteur comme la région cérébrale donnant les commandes de nos mouvements volontaires. Et connaissant la plasticité générale du cortex, on n’avait pas de difficulté à croire que des changements déterminants dans la connectivité des neurones de cette région pouvaient se produire lors d’apprentissages moteurs. Sans invalider cette possibilité, une étude publiée en mai dernier dans la revue Neuron nous force à reconsidérer cette primauté du cortex moteur dans les séquences de mouvement apprises, du moins chez le rat. (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires