Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 18 décembre 2018
Karl Friston : vers une grande théorie unificatrice du vivant et de la cognition ?

J’aimerais vous parler cette semaine d’un fascinant reportage de Shaun Raviv publié dans la revue Wired le 13 novembre dernier sur un personnage devenu incontournable en les sciences cognitives, Karl Friston. Je parle de reportage plutôt que d’une entrevue car le journaliste a passé plus d’une semaine à Londres l’été dernier pour pondre ce texte sur «The Genius Neuroscientist Who Might Hold the Key to True AI». Titre qui peut paraître un peu sensationnaliste et facile, l’intelligence artificielle étant devenue le « buzz word » que l’on sait. Mais au fond ce titre est plutôt sobre et conservateur, car ce que Friston croit avoir identifié, pour reprendre les termes du journaliste, n’est rien de moins que le principe organisateur de toute forme de vie et de toute forme d’intelligence ! (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires