Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 3 septembre 2019
Des souris et des humains qui retiennent à différents niveaux (plus un scoop!)

Comme c’est la rentrée pour plusieurs aujourd’hui, on va parler d’apprentissage et de mémoire. Mais on va en parler à deux niveaux très différents. D’abord au niveau des neurones et des groupes de neurones qui encodent nos souvenirs avec la présentation de l’article « Persistence of neuronal representations through time and damage in the hippocampus » qui vient d’être publié dans la revue Science le 23 août dernier. Et ensuite au niveau psychologique et même social avec l’annonce du lancement de la 10e année de l’UPop Montréal qui donne des cours gratuits dans les bars et les cafés. Commençons donc par les souris de l’étude avant d’arriver aux humains qui boivent en apprenant! (suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires


mardi, 22 janvier 2019
Pourquoi l’oubli peut vous sauver la vie

Quand on parle de la mémoire humaine, on a toujours l’impression, implicitement, que plus égalerait mieux. Mais voilà que de plus en plus de neurobiologistes affirment le contraire : oublier permet de nous rendre plus efficace ! Deux questions importantes surgissent alors : 1) oublier quoi ? et 2) plus efficace pour quoi ? C’est ce que tente d’expliquer l’article du blogueur scientifique Tom Siegfried publié la semaine dernière sous le titre « Why forgetting may make your mind more efficient ». Oublier, donc. Mais quoi au juste ? (suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires


mardi, 10 octobre 2017
L’engramme mnésique, ou la trace concrète d’un souvenir dans notre cerveau

Comme je l’ai présenté ici le 11 septembre dernier, voici le résumé d’un aspect de mon cours #4 de l’université du troisième âge (UTA) que je donnerai demain à Longueuil et lundi prochain à St-Bruno (l’ordre habituel a été inversé car St-Bruno a fait une pause hier pour l’Action de grâce).

J’ai eu l’idée de choisir cet aspect du cours dont je vais vous parler aujourd’hui en me rappelant une conversation récente avec un ami médecin pourtant généralement bien au fait des avancées en neurosciences. Or celui-ci ne connaissait ni les travaux des dernières années ayant permis de nouveaux développements dans notre compréhension du support biologique de nos souvenirs, ni la technique les ayant rendu possible, l’optogénétique. Alors je me suis dit que ce ne serait peut-être pas inutile d’en parler ici… (suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires