Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 28 août 2017
Sortir de la subordination grâce à « l’effet de la victoire »

Je vous avais parlé en mai dernier d’un article de Romain Ligneul et de son équipe démontrant qu’une région particulière du cortex préfrontal humain joue un rôle important dans l’apprentissage de notre rang dans une hiérarchie de dominance suite à des renforcements positifs ou négatifs. L’étude dont je voudrais vous parler aujourd’hui va dans le même sens, mais avec petit élément supplémentaire confirmant quelque chose que l’on sait depuis longtemps : goûter à la victoire nous donne le goût d’y goûter encore… (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


lundi, 15 mai 2017
Parlons d’argent, de hiérarchies sociales et de cerveaux

Récemment, au Québec, les dirigeants de la firme Bombardier ont soulevé un tollé de protestation populaire en s’octroyant des hausses de salaire faramineuses. Les revenus des cinq plus hauts dirigeants de la multinationale et de leur PDG ont en effet totalisé environ 43 millions de dollars durant la dernière année. Durant cette même année, et c’est ce qui a ajouté au scandale, des milliers d’employés étaient licenciés dans le cadre du plan de redressement de l’entreprise qui recevait en même temps près de trois milliards de dollars en aide publique.

Il s’est écrit beaucoup de choses sur cet événement fâcheux et malheureusement pas si exceptionnel. Je me contenterai d’ajouter deux remarques qui vont permettre de signaler deux études récentes sur le cerveau. D’abord que les hiérarchies sociales semblent avoir atteint dans nos sociétés capitalistes des niveaux à faire rougir d’envie les pharaons égyptiens. Et ensuite que le comportement de ces dirigeants d’entreprises qui siphonnent l’argent public affecte négativement le cerveau des plus pauvres. Explications… (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires