Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 28 août 2018
Des températures élevées favorisent les conflits de toutes sortes

« Avec la chaleur élevée, les esprits s’échauffent autour des conflits de communauté et des moyens de la lutte sociale »

Extrait du synopsis du film Do the Right Thing, Spike Lee, 1989.

Fin août, les vacances tirent à leur fin. Mais si l’on s’en tient qu’à la température, on se croirait à la mi-juillet ! Cet été fut en effet très chaud et, « si la tendance se maintient », on n’a encore rien vu : plusieurs modèles climatiques prévoient une hausse globale de 2 degrés Celsius au cours des quelques prochaines décennies. Cela m’a rappelé une étude citée par Alan Jasanoff lors de son passage à Brain Science dont je vous avais parlé ici il y a un mois. Et c’est avec ce sujet « chaud » que je terminerai ces billets estivaux.

Vers 31 :45 de l’entrevue, Jasanoff mentionne une étude de l’université Princeton établissant une solide corrélation entre une élévation de la température et l’augmentation des conflits, tant au niveau des individus que des groupes sociaux. (suite…)

Que d'émotions! | Pas de commentaires


lundi, 9 mai 2011
Conflits socio-politiques et imagerie cérébrale

Jusqu’au début des années 2000, les techniques d’imagerie cérébrale ont surtout été utilisées pour confirmer l’implication de structures cérébrales déjà associées à des fonctions bien documentées (mouvement, vision, langage, etc.). Par la suite, ces techniques non invasives gagnant en accessibilité, d’autres fonctions plus complexes ont été explorées.

De la compassion à l’amour, en passant par la méditation ou le plaisir intellectuel, on a ainsi découvert de nombreux circuits neuronaux spécifiques à différentes fonctions supérieures. Récemment, on a même démontré que le biais négatif qu’entretenaient des Arabes et des Israéliens les uns envers les autres était corrélé avec l’activité de leur précunéus (PC sur l’image ci-haut), une régions du cortex pariétal ! (suite…)

L'émergence de la conscience | 2 commentaires »