Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 14 novembre 2017
Nous sommes aveugles à bien des causes de nos choix conscients

Comme je l’ai présenté ici le 11 septembre dernier, voici le résumé d’un aspect de mon dernier cours #8 de l’université du troisième âge (UTA) que j’ai donné hier à St-Bruno et mercredi dernier à Longueuil.

Quand on demandait à Henri Laborit, qui à l’instar de bien d’autres neuroscientifiques contemporains n’accordait pas une grande place au libre arbitre dans la genèse de nos comportements, comment il expliquait le fait que nous ressentions malgré tout très fort cette sensation de liberté, il répondait (dans Éloge de la fuite, p.72) :

«La sensation fallacieuse de liberté s’explique du fait que ce qui conditionne notre action est généralement du domaine de l’inconscient, [ l’inconscient « cognitif », i.e. l’automatisation de nos comportements] et que par contre le discours logique est, lui, du domaine du conscient.

C’est ce discours, logique et conscient qui nous permet de croire au libre choix.»

Cette déconnexion évoquée par Laborit entre notre discours conscient et les motifs inconscients à l’origine de nos comportements peut sembler un peu exagérée. Pourtant, plusieurs expériences ont montré depuis qu’elle est probablement très fréquente dans nos vies de tous les jours. (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


lundi, 22 octobre 2012
Suivre et faire des liens

Notre cerveau est une machine à faire des liens. Internet aussi. Ce billet en témoigne…

Disons d’abord que ce qui est bien quand un site web a la chance d’exister depuis une décennie sur Internet (et l’on espère y être pour au moins une autre, si l’on peut régler nos petits soucis financiers actuels, voir la colonne ci-contre), c’est que des « habitué.e.s » ont la gentillesse de vous envoyer à l’occasion des liens pertinents sur votre domaine d’étude.

C’est ainsi qu’on nous signalait il y a quelques jours l’excellent petit vidéo introductif du premier lien ci-bas sur l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) et l’imagerie par tenseur de diffusion, deux techniques modernes qui permettent de voir le cerveau « en action » et de visualiser ses innombrables voies nerveuses. (suite…)

L'émergence de la conscience, Le bricolage de l'évolution | Pas de commentaires