Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 16 août 2021
Comment éviter notre tendance naturelle à diviser le monde entre « nous » et « eux »

Au retour d’une semaine de cyclotourisme où j’ai repris contact avec la nature, je reprends tranquillement contact avec… vous ! Je dis tranquillement parce que je vais me contenter de vous faire part aujourd’hui de deux articles lus durant mes vacances et qui résonnent bien avec le déclenchement électoral que viennent de subir les Canadien.nes. Et parce que je suis toujours en train de d’écrire le premier jet de ce projet d’écriture dont j’aimerais bien voir le bout avant la fin de l’été. Et pour ça il faut du temps, d’où la brièveté de ce billet qui complète cet autre publié en juin 2020 (les deux sont de la matière première pour le contenu de mon projet…). Mais ça tombe bien parce que je vais vous laisser entre de très bonnes mains, celles de Robert Sapolsky, un primatologue et neurobiologiste qui nous avait donné il y a quelques années le superbe « Behave: The Biology of Humans at Our Best and Worst », autre lecture de vacances. Avec style et éloquence, Sapolsky détaille, de nos origines simiesques à nos sociétés modernes, les innombrables facteurs qui influencent nos comportements. En particulier nos comportements identitaires, ceux qui nous font diviser le monde en « nous » et en « eux ». Et donc une chose sur laquelle les partis politiques vont beaucoup insister dans les prochaines semaines… (suite…)

Que d'émotions! | Pas de commentaires