Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 7 janvier 2013
Serez-vous la même personne dans dix ans ?

Notre pensée est loin d’être l’outil fiable et logique qu’elle nous donne souvent l’impression d’être. Des simples illusions d’optique à l’illusion d’un soi continu comme sujet de nos expériences, en passant la cécité au changement et autres biais cognitifs, notre cerveau n’a de cesse de nous tromper !

Ce « bon sens » élémentaire qu’on serait en droit de s’attendre du cerveau humain, on découvre qu’il lui fait défaut dans de plus en plus de domaines. L’idée que l’on se fait de nous-même est l’un de ceux-là. Une étude qui vient d’être publiée dans la revue Science révèle en effet un phénomène pour le moins étrange appelé « l’illusion de la fin de l’histoire », en référence au concept du philosophe Hegel, repris dans le célèbre livre de Francis Fukuyama qui avait semé la controverse en affirmant que l’humanité avait atteint le point final de son évolution socioculturelle.

Ce qu’ont mis en évidence ici le psychologue Daniel Gilbert et ses collègues Jordi Quoidbach et Timothy D. Wilson, c’est plutôt le fait que la majorité des gens croient que, bien que leur personnalité ait beaucoup changé depuis dix ans, elle ne changera probablement pas beaucoup dans les dix années à venir. Conclusion étrange sur le plan strictement logique, ou même empirique, mais qui ressort clairement de cette enquête menée sur des milliers de personnes âgées de 18 à 68 ans.

Ce double standard dans l’évaluation du passé et du futur de notre personnalité n’est pas qu’une simple curiosité puisqu’on s’y réfère pour de nombreuses prises de décision, du simple tatou au mariage… Les auteurs pensent qu’une partie de l’explication viendrait d’une différence dans les processus cognitifs nous permettant de reconstruire le passé et de se projeter dans l’avenir, ces derniers étant peut-être plus exigeants pour nous, d’où une tendance à la facilité qui nous ferait nous rabattre sur le statut quo.

Cette étude a été portée à mon attention par un billet du blogue de Jean-François Gariépy, l’un des neuf blogueurs de blogue de BrainFacts.org. Ce blogue, qui a vu le jour il y a quelques semaines, est une initiative de Society for Neuroscience, The Kavli Foundation, et The Gatsby Charitable Foundation. On y retrouve déjà une foule de sujets passionnants, de quoi vous aider à modifier vos connaissances et, qui sait, votre perception de vous-même pour les dix années à venir !

i_lien How much will you change in the next ten years?
i_lien the end of history illusion
a_his The End of History Illusion.
i_lien BrainFacts.org blog

Au coeur de la mémoire, L'émergence de la conscience | 2 commentaires »


2 commentaires à “Serez-vous la même personne dans dix ans ?”

  1. [...] scientifique comme l’un des penseurs les plus originaux de son domaine. Son ami le psychologue Daniel Gilbert rappela les nombreux changements de paradigme qu’il a provoqué dans sa discipline, « voyant [...]

  2. [...] scientifique comme l’un des penseurs les plus originaux de son domaine. Son ami le psychologue Daniel Gilbert rappela les nombreux changements de paradigme qu’il a provoqué dans sa discipline, « voyant [...]