Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 24 septembre 2012
Déboulonner quelques mythes sur le cerveau

Plus un sujet est complexe, plus les mythes l’entourant peuvent avoir la vie dure. Voilà ce qui explique peut-être pouquoi tant d’idées fausses continuent à circuler au sujet du cerveau : on n’en utiliserait que 10 %, notre personnalité serait de type « cerveau gauche » ou « cerveau droit », notre mémoire serait aussi précise et stable que celle d’un disque dur d’ordinateur, faire écouter de la musique de Mozart à nos enfants en ferait des génies, et j’en passe…

Le problème, c’est qu’il est difficile de réfuter ces mythes (certains diraient ces « mèmes ») en quelques lignes puisque l’apprentissage, la mémoire ou la personnalité sont de vastes sujets dont on doit connaître au minimum les rouages pour discerner le vrai du faux. C’est pourtant ce que réussissent plutôt bien les trois premiers liens ci-bas, en renvoyant à des études qui permettent de démonter ces légendes urbaines sur le cerveau.

C’est aussi ce que va tenter de faire ce soir, lundi le 24 septembre, la première séance de « Parlons cerveau III » intitulée « Tout ce que le cerveau n’est pas ». Donnée dans le cadre de l’UPop Montréal, cette série de cinq cours gratuits  s’inspire de la structure par niveaux du Cerveau à tous les niveaux. Par exemple, le cours de ce soir sera de niveau débutant mais survolera les cinq grands niveaux d’organisation (du moléculaire au social) tels que définis dans notre site.

Le cours suivant du 8 octobre, intitulé « Neurones versus hormones », et de niveau intermédiaire, se concentrera quant à lui au niveau cérébral pour aborder cette double nature de notre cerveau, avec ses grandes voies nerveuses génétiquement déterminées mais aussi ses neuromodulations, ses affects et sa plasticité. Et ainsi de suite pour les trois autres séances de cet automne, dont vous retrouverez un bref résumé en suivant le lien ci-bas.

« Parlons cerveau III » fait aussi suite à « Parlons cerveau I et II », donnés en 2011, qui proposaient une esquisse de l’histoire des neurosciences au XXe siècle à travers les travaux de quatre neurobiologistes, et dont les textes et les images sont tous accessibles dans la section archives du site web de l’UPop Montréal.

d_lien Est-il vrai que nous n’utilisons que 10% de notre cerveau?
i_lien Idées reçues en science : Nous n’utilisons que 10 % de notre cerveau
i_lien Nine Stubborn Brain Myths That Just Won’t Die, Debunked by Science
d_lien Parlons cerveau III
d_lien Archives de l’UPop Montréal
d_lien UPop Montréal

Du simple au complexe | 1 commentaire


Un commentaire à “Déboulonner quelques mythes sur le cerveau”

  1. [...] Déboulonner quelques mythes sur le cerveau [...]