Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 13 août 2012
Liens sur notre héritage évolutif

Nous poursuivons cette semaine une démarche déjà décrite dans ce blogue avec l’ajout de nouveaux liens cette fois-ci dans le sous-thème “Notre héritage évolutif” du thème intitulé “Le bricolage de l’évolution”. Une section importante du site, car comme l’écrivait le généticien Theodosius Dobzhansky (1900-1975) : «Rien n’a de sens en biologie, si ce n’est à la lumière de l’évolution ». Et à plus forte raison en neurobiologie, pourrait-on ajouter…

Chacun de ces liens vers d’autres sites web d’intérêt est accompagné d’un bref aperçu de ce qu’on peut y découvrir.

Niveau moléculaire :

i_lien Où se cache la vie dans l’Univers ?
Présentation de l’exobiologie, cette science de la recherche de vie extraterrestre sur d’autres planètes de la taille de la Terre où pourraient régner des conditions propices à l’émergence de la vie.

Niveau cellulaire :

d_lien The Evolution of Life in 60 Seconds
Vidéo expérimentale qui condense 4,6 milliards d’année d’histoire de l’univers en une minute, les vertébrés apparaissant dans les dernières secondes, et l’être humain dans un dernier clignement d’œil à la toute fin…

Niveau cérébral :

i_lien Primates on Facebook
Le nombre moyen « d’ami.e.s » sur Facebook est autour de 120, ce qui est cohérent avec le « nombre de Dunbar ». Mais on n’échange véritablement (« on ne s’épouille véritablement« , suivant l’analogie de Dunbar…) qu’avec une ou deux dizaines d’individus sur les médias sociaux.

Niveau psychologique :

i_lien Into the ancient mind
Exemples d’articles critiques sur la psychologie évolutive, en particulier la version forte qui affirme que des « modules mentaux » ont été sélectionnés par la pression sélective pour résoudre des problèmes qui se posaient à nos ancêtres chasseurs-cueilleurs.

i_lien Métamorphoses de l’évolution. Le récit d’une image
Récit fascinant d’une image classique et de ses nombreuses variantes : la succession des hominidés en file indienne, représentation archétypale de l’évolution.

i_lien Evolution of the Mind: 4 Fallacies of Psychology
Autres critiques de la version populaire de la psychologie évolutive, cette fois-ci de quatre de ses postulats de départ.

i_lien How the city hurts your brain …And what you can do about it
Notre cerveau n’a pas évolué dans l’environnement urbain surpeuplé où vit maintenant la majorité de l’humanité, ce qui n’est pas sans perturber certains de nos processus cognitifs de base.

a_rec Science, Evolution, and Current Human Affairs
Pour expliciter leurs désaccords, les biologistes évolutionnistes et autres scientifiques doivent parfois revenir à des considérations plus générales sur la science, l’évolution et les affaires humaines en général.

Niveau social :

i_lien La vigilance critique envers le créationnisme
Mise en garde contre le créationnisme, une position sur la nature humaine qui s’appuie sur la foi, mais qui se fait passer pour une théorie scientifique.

Le bricolage de l'évolution | 4 commentaires »


4 commentaires à “Liens sur notre héritage évolutif”

  1. silver price dit :

    « [L]a santé demande qu’on jouisse d’un environnement sain et sécuritaire, d’un revenu suffisant, d’un rôle social valorisant, d’un milieu de vie agréable, d’une alimentation équilibrée, d’un bon niveau de scolarité et d’un réseau de soutien social satisfaisant. Et si l’état de santé des Canadiens et des Canadiennes s’est amélioré au cours du XXe siècle, c’est surtout grâce à des mesures qui ont rehaussé ces grands déterminants par des politiques qui y étaient favorables. Il reste cependant beaucoup de travail à accomplir pour réduire les disparités parmi les différents groupes sociaux et garder le cap sur notre objectif de la santé pour tous. » – La santé au Canada : un héritage à faire fructifier – Rapport final, vol. 1, 1997.

  2. [...] Rien en biologie n’a de sens, si ce n’est à la lumière de l’évolution », disait le généticien Theodosius Dobzhansky, dont la lecture autour de 1915 du livre de [...]

  3. [...] Rien en biologie n’a de sens, si ce n’est à la lumière de l’évolution », disait le généticien Theodosius Dobzhansky, dont la lecture autour de 1915 du livre de [...]

  4. [...] Rien en biologie n’a de sens, si ce n’est à la lumière de l’évolution », disait le généticien Theodosius Dobzhansky, dont la lecture autour de 1915 du livre de [...]