Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Mardi, 24 mai 2011
Liens sur les traces de l’apprentissage

Nous poursuivons cette semaine une démarche déjà décrite dans ce blog avec l’ajout de nouveaux liens cette fois-ci dans le sous-thème “Les traces de l’apprentissage” du thème intitulé “Au cœur de la mémoire”. Chacun de ces liens vers d’autres sites web d’intérêt est accompagné d’un bref aperçu de ce qu’on peut y découvrir.

L’importance de la recherche en neurosciences cognitives dans le domaine de la mémoire humaine se reflétant sur le nombre de liens pertinents sur lesquels on peut tomber en navigant sur Internet, je me vois obligé de répartir mes trouvailles sur deux semaines tellement il y en a ! En voici donc 11 cette semaine, suivis de 11 autres la semaine prochaine.

Niveau moléculaire :

i_lien Why Sleep Is Needed To Form Memories
Des changements biochimiques liés au récepteur NMDA et ne se manifestant que durant le sommeil expliqueraient pourquoi dormir facilite la formation de souvenirs.

a_lien The Biology of Memory: A Forty-Year Perspective
Résumé des faits saillants de la recherche sur la mémoire durant les 40 dernières années par Eric R. Kandel dont les travaux portent sur les bases cellulaires de l’apprentissage.

Niveau cellulaire :

d_lien  The Brain that Changes Itself
Documentaire sur des cas spectaculaires de neuroplasticité, c’est-à-dire de gens ayant regagné des fonctions perdues suite à des lésions cérébrales.

a_exp  Tool-use induces morphological updating of the body schema
L’utilisation d’un bras mécanique qui allonge la portée de 40 cm amène les sujets à surestimer par la suite la longueur de leur bras, impliquant que la plasticité de notre schéma corporel s’étend jusqu’aux propriétés de sa morphologie.

Niveau cérébral :

i_lien Training your working memory increases your cortical Dopamine D1 receptors
L’amélioration de notre mémoire de travail suite à son entraînement produit d’importants changements dans la densité des récepteurs dopaminergiques D1 dans le cortex frontal et pariétal.

i_lien  Persistent Memories
Des données appuyant un problème de rappel pour expliquer les défaillances mnésiques, entre autres avec l’âge, plutôt que des ratés au niveau du stockage.

Niveau psychologique :

 i_lien  Marathons and Memory
Les personnes venant de terminer un marathon montrent un taux élevé de l’hormone de stress (cortisol), un déclin de leur mémoire explicite, mais une amélioration de leur mémoire implicite. Les commentaires de marathonien(ne)s après ce billet sont aussi intéressants.

i_lien  Video: Conscious of the Present; Conscious of the Past: Vision and Memory
Vidéo d’une séance sur la mémoire du cours de Paul Bloom de l’université Yale sur les différents types de mémoire, leurs limites, les stratégies pour aider notre mémoire, les troubles de la mémoire, etc.

i_lien  Ten Thousand Hours
Réflexions de Steve Perrin sur la motivation qui nous pousse à apprendre à partir d’un constat de Daniel J. Levitin à l’effet que devenir expert en quoi que ce soit nécessiterait environ 10 000 heures de pratique au cerveau humain.

a_lien  Reworking Working Memory
Données en faveur du modèle de “mémoire de travail primaire et secondaire” de Unsworth et Engle qui se démarque d’explications plus classiques comme l’influent modèle de Baddeley.

Niveau social :

a_lien  Science 2.0
Comment certains chercheurs utilisent les outils collaboratifs en ligne comme Facebook, YouTube et les blogs pour rendre plus dynamique la communication scientifique.

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.