Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 15 novembre 2010
Moins de cellules gliales qu’on le prétend ?

astrocyteLa plupart des manuels de neurosciences affirment encore qu’il y a beaucoup plus de cellules gliales dans le cerveau que de neurones. On lit souvent 10 fois plus, et parfois même de 10 à 50 fois plus ! Or depuis quelques années, les études proposant un décompte des cellules dans le cerveau humain penchent plus vers un ratio beaucoup plus conservateur, autour de un pour un.

Dans leur étude de 2009, Azevedo et ses collègues estiment par exemple qu’il y a environ 86 milliards de neurones et 85 milliards de cellules non neuronales (comme les astrocytes) dans le cerveau humain adulte mâle. Bien que ce ratio varie selon les structures cérébrales observées, et qu’il puissent être un peu plus élevé dans certaines structures sous-corticales où il y a beaucoup de cellules gliales, il ne dépasse jamais le deux pour un en faveur des cellules gliales dans le cortex.

Sur l’ensemble de l’encéphale, le ratio tend donc bel et bien vers le un pour un. Par conséquent, l’espèce humaine ne diffère pas sur cet aspect des autres primates ou mammifères où l’on retrouve aussi ce même ratio.

Le raffinement des techniques de comptage neuronal, comme celui d’autres outils et techniques avant elles, fait donc tomber un autre mythe qui nous distinguait du reste du monde animal. Cela nous oblige aussi à mettre à jour nos bouquins et nos sites web (dont celui-ci!), les données scientifiques étant par définition sujettes à révision.

i_lien Fact or Fiction ? Are there ten times more glia than neurons in the brain? 
i_lien The human brain as a linearly scaled-up primate brain
a_lien The human brain in numbers: a linearly scaled-up primate brain

Du simple au complexe | 10 commentaires »


10 commentaires à “Moins de cellules gliales qu’on le prétend ?”

  1. SAUGER dit :

    Bonjour, je me ballade régulièrement sur votre site et voilà que je me trouve à égalité avec un animal…en fait, ça me rassure quelque part !
    J’ai un blog consacré à l’orthophonie, puis-je y mettre en lien votre site ?

  2. [...] Du simple au complexe Moins de cellules gliales qu’on le prétend ? [...]

  3. CELINE dit :

    Pourquoi Azevedo publie un nombre de neurones et cellules non neuronales dénombrées dans le cerveau humain adulte « mâle » : n’a-t-il étudié que des mâles? ou un seul cerveau?

  4. Il y a une tradition en neuroscience où l’on utilise davantage les cerveaux mâles que femelles afin de minimiser l’influence que pourrait avoir les fluctuations hormonales du cycle menstruel sur l’objet d’étude. Tradition cependant de plus en plus contestée dans certains domaines, par exemple celui de la recherche sur la douleur, où l’on note de plus en plus de différences dans le fonctionnement de celle-ci entre les hommes et les femmes.

  5. [...] vers la neurobiologie, évoquant le nombre astronomique de combinatoires possibles entre nos 85 milliards de neurones, et rappelant que « la sélectivité est donc une capacité-clé de notre vie [...]

  6. blog-lecerveau dit :

    January 4, 2013

    How do we know that there are 100 billion neurons in the brain?

    Where did this estimate come from?

    http://blog.eyewire.org/how-do-we-know-that-there-are-100-billion-neurons-in-the-brain/

  7. [...] a beau le répéter, les 85 milliards (ou à peu près) de neurones du cerveau humain qui peuvent chacun former des centaines de connexions avec leurs semblables est [...]

  8. [...] a beau le répéter, les 85 milliards (ou à peu près) de neurones du cerveau humain qui peuvent chacun former des centaines de connexions avec leurs semblables est [...]

  9. Un curieux dit :

    Comment expliquer que des espèces (comme l’éléphant ou les grands cétacés) aient un cerveau bien plus développé que celui de l’être humain si leur nombre de neurones (et donc de cellules gliales, censé être identiques) est plus petit ?

  10. Bruno Dubuc dit :

    Are There Really as Many Neurons in the Human Brain as Stars in the Milky Way?

    http://www.nature.com/scitable/blog/brain-metrics/are_there_really_as_many