Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Mardi, 26 octobre 2010
L’inoubliable cerveau d’un amnésique

henry-molaison

Le 2 décembre 2008 disparaissait à l’âge de 82 ans la personne ayant probablement contribué plus que quiconque à notre compréhension de la mémoire humaine. Henry Molaison n’était pas neurologue mais un patient épileptique auquel on avait enlevé en 1953, à l’âge de 27 ans, les deux hippocampes cérébraux pour diminuer ses graves crises d’épilepsie. L’opération fut un succès pour contrôler l’épilepsie mais eut un effet secondaire imprévu : elle emporta avec elle sa capacité à retenir de nouvelles informations sur sa vie ou sur le monde (mémoire déclarative).

Révélant du coup l’importance capitale de l’hippocampe dans la mémoire à long terme, H.M. devint le patient le plus étudié de l’histoire des neurosciences (d’où les abréviations pour préserver son intimité). Et ce n’est pas fini, puisque près d’un an jour pour jour après sa mort, son cerveau vient d’être coupé en près de 2600 minces tranches qui seront ensuite colorées, numérisées et rendues accessibles gratuitement sur Internet.

Comme l’amnésie antérograde de H.M. était extrêmement bien documentée au niveau de ses capacités psychologiques, les chercheurs pourront pendant de nombreuses années encore continuer à chercher des corrélations entre celles-ci et l’anatomie particulière de son cerveau.

i_lien The Man Who Couldn’t Remember
i_lien H. M., an Unforgettable Amnesiac, Dies at 82
i_lien L’incroyable parcours du cerveau d’Henry Molaison
i_lien Project H.M., Phase I
i_lien HM (patient)
a_lien H.M. Project

Au coeur de la mémoire | 12 commentaires »


12 commentaires à “L’inoubliable cerveau d’un amnésique”

  1. Malardel dit :

    Quelle bonne idée que ce blog et ce moyen de vous contacter; de vous dire aussi combien votre site est remarquable et l’admiration que j’ai pour les travaux de l’université mcGill en général et pas uniquement dans le domaine du cerveau.
    Je corresponds d’ailleurs avec une de vos étudiantes qui reçoit chez vous un excellent enseignement.

  2. Boucharel dit :

    Formateur pour l’enseignement spécialisé « en France », je trouve que ce site est une mine d’informations très utiles. Merci pour la précision des explications et la clarté pédagogique.

  3. Simon Giraud dit :

    Bonjour, hypnothérapeute installé en France, votre site est ouvert en permanence sur mon pc. Un vrai bonheur utile. Merci à vous

  4. kadjou dit :

    un trés bon site , un trés bon blog

  5. Youssef dit :

    un site vraiment riche que j’aime beaucoup consulter, non seulement par son ergonomie qui donne l’envie de lire mais aussi par les informations présentes utiles riches pratiques et intéressantes.
    Merci

  6. Flo dit :

    Enfin il m’est possible de vous remercier pour ce site si bien construit -qui a du demander des heures d’effort j’imagine- et que je ne manque pas de faire découvrir à mes collègues spécialisés dans la neuropsychologie. C’est un outil précieux en constante évolution. Bonne continuation et merci!

  7. Elise St-André dit :

    Bonjour! Heureuse de recevoir des nouvelles de ce site plus régulièrement. J’y trouve toujours mon compte, et des nouveautés. Encore et toujours Bravo!

  8. [...] a été lancé ! Cinquante-deux billets après le premier (un par semaine), qui portait sur l’inoubliable cerveau d’un amnésique, on peut dire que le blogue remplit sa [...]

  9. [...] a été lancé ! Cinquante-deux billets après le premier (un par semaine), qui portait sur l’inoubliable cerveau d’un amnésique, on peut dire que le blogue remplit sa [...]

  10. [...] a été lancé ! Cinquante-deux billets après le premier (un par semaine), qui portait sur l’inoubliable cerveau d’un amnésique, on peut dire que le blogue remplit sa [...]

  11. Postmortem examination of patient H.M.’s brain based on histological sectioning and digital 3D reconstruction
    http://www.nature.com/ncomms/2014/140128/ncomms4122/full/ncomms4122.html