Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






mardi, 30 avril 2019
Les multiples niveaux d’organisation du vivant, plus que jamais au cœur des sciences cognitives

.

J’aimerais vous parler cette semaine d’un concept fondamental pour comprendre le cerveau et, plus largement, l’ensemble de l’aventure humaine, à savoir les différents niveaux d’organisation du vivant. Mais avant, un petit détour par le site web sur lequel vous êtes actuellement et qui s’appelle comme par hasard « Le cerveau à tous les niveaux » ! Le hasard n’en est ici évidemment pas un puisque lorsque j’ai commencé cette aventure en 2002, inspiré par les travaux pionniers d’Henri Laborit en neurobiologie, j’avais voulu mettre cette idée dans la navigation même de ce site pour que les gens aient constamment le goût de découvrir ce qui se passe à d’autres niveaux d’organisation quand ils considèrent un phénomène cognitif quelconque. D’où la boîte de navigation par niveaux d’organisation qui figure en haut de chaque page de ce site. (suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


mardi, 6 mars 2018
L’évolution du concept d’affordance

Chaque concept, modèle, hypothèse ou théorie scientifique a son histoire. Et il n’y a rien de plus fascinant, quand on se met à s’intéresser à une discipline scientifique, que d’essayer de comprendre son évolution dans le temps. Francisco Varela disait (je cite de mémoire…) qu’un scientifique n’est qu’un nœud au sein d’un vaste réseau à travers lequel se concentre, dans un espace-temps particulier, certaines idées. Et dans le meilleur des cas, la convergence dans un cerveau individuel de ces idées qui sont déjà « dans l’air », comme on dit, en ressortira un peu plus élaborée. On parlait la semaine dernière du substrat neuronal de nos souvenirs conceptuels. On va aller cette semaine à l’autre bout des niveaux d’organisation, du côté de la sociologie et de l’histoire des concepts scientifiques. (suite…)

Le corps en mouvement | Pas de commentaires