Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 23 septembre 2019
La réaction au stress aigu initiée par une hormone sécrétée par les os

Parcourant les savants ouvrages sur la physiologie humaine, on peut avoir l’impression que l’on connaît dans le détail toutes les fines régulations de notre organisme. Mais il arrive que cette impression de « fin de l’histoire » soit ébranlée par une découverte non pas d’un détail à l’une de ces régulations complexes, mais bien par un nouveau mécanisme relativement indépendant de tous ceux que l’on connaissait jusqu’alors. C’est la réaction de surprise que j’ai eue quand on m’a signalé l’article « Votre réaction aux dangers passe par votre squelette » sur le site web de Radio-Canada. Bon, encore un titre un tantinet sensationnaliste, me suis-je dit en pensant qu’il s’agissait d’un ajout sans doute mineur à l’axe hypothalamo-hypophysio-surrénalien bien connu pour activer la réponse de fuite ou de lutte devant un danger imminent. Mais il semblerait que non. L’article original publié dans Cell Metabolism le 12 septembre dernier a un titre tout aussi affirmatif : « Mediation of the Acute Stress Response by the Skeleton”. Qu’en est-il au juste ? (je vous résume rapidement l’article avant de vous faire deux annonces d’événements qui pourraient vous intéresser) (suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires