Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 14 janvier 2019
Faut-il avoir peur du sucre et de l’intelligence artificielle ?

Je voudrais cette semaine essayer de faire quelques liens entre deux sujets qui ne semblent pas en avoir de prime abord : le sucre et l’intelligence artificielle (IA). Plus précisément, d’une part, la trop grande quantité de sucre de la nourriture industrielle qui a quelque chose d’effrayant tellement on découvre à quel point elle est néfaste pour la santé (directement ou par l’excès calorique qu’elle entraîne). Et d’autre part une seconde peur, celle d’une IA qui serait en train de s’immiscer à notre insu dans tous les domaines de nos vies, soumettant imperceptiblement celles-ci à ses algorithmes productivistes et de contrôle social. (suite…)

Le bricolage de l'évolution | Pas de commentaires


mardi, 13 février 2018
Gradients corticaux (bis), hypnose et intelligence artificielle

Comme je vous l’avais promis la semaine dernière, avant de vous parler de deux cours de l’UPop Montréal qui risquent fort d’intéresser les lecteurs et lectrices de ce blogue, je reviens brièvement sur cet article qui vient tout juste de paraître (janvier 2018) dans Trends in Cognitive Sciences (TICS) et qui s’intitule «Large-Scale Gradients in Human Cortical Organization». (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


mardi, 28 novembre 2017
« Intelligence artificielle » : périls (déjà) en la demeure ?

Samedi dernier la docteure Marie-Claude Goulet publiait dans le journal Le Devoir un article intitulé « Les menaces technicistes de l’intelligence artificielle ». En s’inspirant du livre « Cerveau augmenté, homme diminué ? » du philosophe et clinicien Miguel Benasayag, elle soulevait certaines questions sur la place de plus en plus grande qu’occupe dans nos sociétés ce qu’on appelle « l’intelligence artificielle ». Cette longue tradition de recherche en informatique a connu depuis quelques années des avancées importantes grâce aux techniques de l’apprentissage profond (« deep learning », en anglais).

Pour le dire très vite, on parle ici de machines dont la structure est inspirée de notre cerveau (des réseaux de neurones, mais ici virtuels) et qui sont capables d’apprendre suite à des entraînements répétés au lieu d’être programmés par des humains. (suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


lundi, 8 février 2016
Trois événements sur Henri Laborit comme autant de prétextes pour faire de l’histoire des sciences

Appréhender la complexité du cerveau n’est pas facile. On a beau répéter que 85 milliards de neurones sont enchevêtrés avec autant de cellules gliales, qu’au sein de chacune de ces cellules il y a un réseau métabolique de milliers d’enzymes qui maintient la cellule en vie, qu’un neurone peut recevoir des connexions de milliers d’autres neurones, qu’à chaque milliseconde l’activité nerveuse fluctue de manière dynamique dans ces réseaux, rien n’y fait, c’est comme les distances astronomiques, cela nous échappe.

Malgré notre ignorance encore grande devant cette complexité, il est paradoxalement pas facile de saisir l’ampleur des connaissances actuelles sur le cerveau humain. (suite…)

Du simple au complexe, L'émergence de la conscience | 1 commentaire