Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 7 octobre 2019
La question de la connaissance est indissociable de notre structure biologique et de son histoire

C’est cette semaine que je commence à écrire sur certains aspects du cours gratuits que je donnerai cette année pour souligner les dix ans de l’UPop Montréal. Comme je l’expliquais la semaine dernière, le cours intitulé «Notre cerveau à tous les niveaux» comptera cinq séances à la session d’automne et cinq à la session d’hiver-printemps. Et les deux lundis avant chaque séance, je préparerai le terrain en écrivant d’abord un billet sur l’étendue du domaine que le titre de cette séance suggère en allant puiser dans les 448 billets publiés depuis l’ouverture du blogue il y a neuf ans. Et puis, deux jours avant le cours (comme celui du 16 octobre prochain), je vous proposerai l’itinéraire particulier auquel j’en suis arrivé pour tenter de faire le tour du sujet en une heure !

On commence donc aujourd’hui en présentant certains aspects des sciences cognitives qui peuvent être reliés au sujet de la première séance que j’ai essayé de saisir dans le titre : « Le « connais-toi toi-même de Socrate à l’heure des sciences cognitives ». (suite…)

Du simple au complexe, L'émergence de la conscience | Pas de commentaires