Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






lundi, 16 décembre 2013
L’expression de certains gènes modifiée par la méditation

Les liens pressentis depuis plusieurs décennies entre le cerveau et le reste du corps se confirment de plus en plus dans différents domaines. C’est le cas de l’étude que vient de publier Richard J. Davidson et son équipe, étude qui identifie des changements dans l’expression de certains gènes après une période de méditation intense de 8 heures consécutives. Des changements, et c’est ce qui fait l’intérêt de l’étude, qui vont dans le sens des bénéfices physiques et psychologiques reconnus de la méditation, mais auxquels on n’avait encore jamais associé de mécanismes moléculaires spécifiques. (suite…)

L'émergence de la conscience | 1 commentaire


lundi, 22 avril 2013
François Jacob et le bricolage de l’évolution

François Jacob, biologiste, résistant durant la deuxième Guerre mondiale et Prix Nobel de médecine en 1965 (avec André Lwoff et Jacques Monod) est décédé le 19 avril dernier à l’âge de 92 ans.

C’est un géant de la génétique du XXe siècle qui s’éteint ainsi, après avoir déchiffré avec ses collègues le premier mécanisme de régulation des gènes (en l’occurrence l’opéron lactose de la bactérie Escherichia coli). (suite…)

Le bricolage de l'évolution | Pas de commentaires


lundi, 8 octobre 2012
Notre cortex frontal se démarque même au niveau génétique

Bien des recherches en neuroscience visent, au fond, à découvrir ce qui fait que nous sommes si différents des autres espèces animales, en particulier de nos cousins les grands singes. C’est le cas des travaux de Genevieve Konopka et de son équipe qui viennent  de publier des résultats intéressants sur le lobe frontal, cette région de notre cortex dont on sait déjà qu’elle nous distingue des autres mammifères par sa plus grande surface (29% du cortex chez nous, contre 17% chez le singe rhésus, 7% chez le chien et 3,5% chez le chat).

Konopka et son équipe ont travaillé au niveau de l’expression des gènes des différents neurones qui composent ce cortex frontal chez l’humain. En comparant les gènes qui étaient exprimés (donc actif) dans le cortex frontal humain avec ceux du cortex frontal de chimpanzé et de maquaque, les généticiens ont constaté que de nombreux gènes s’exprimaient de manière spécifique dans le cortex frontal humain versus celui des deux autres primates. (suite…)

Du simple au complexe, Le développement de nos facultés | Pas de commentaires


lundi, 21 mars 2011
Des gènes à la cognition, comme du moléculaire au social

Les sites web sur le cerveau structurés en fonction des différents niveaux d’organisation du vivant, afin de ne jamais perdre de vue cette notion fondamentale, sont assez rares. Étant donné le travail d’écriture supplémentaire que cela exige, on comprend un peu pourquoi. Mais quelques rédacteurs zélés (ou naïfs ?) se sont aventurés sur cette voie, qui donne par exemple… Le cerveau à tous les niveaux !

Mais vu leur rareté, il serait dommage de passer sous silence une autre tentative en ce sens qui existe depuis quelques années. Il s’agit du site Genes to Cognition Online (premier lien ci-bas, en anglais). (suite…)

Du simple au complexe | 2 commentaires »