Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 30 septembre 2019
Dix cours gratuits sur le « ceveau-corps » avec du contenu publié sur ce blogue !

J’avais fait allusion il y a quelque semaines dans ce blogue à quelque chose de « gros » qui s’en venais cet automne. Le moment est venu de vous en parler puisque la chose est rendue publique depuis vendredi dernier, jour de la manifestation historique pour le climat ou près de 500 000 personnes sont descendues dans la rue pour exiger des mesures d’urgence pour contrer le réchauffement climatique. Ce qui implique, en passant, de sortir de notre dépendance au pétrole et de remettre en question l’ensemble du système productiviste capitaliste en place. Pas une mince affaire, donc.

Voilà pourquoi une initiative comme l’UPop Montréal, une université populaire qui offre des cours gratuits favorisant le partage des connaissances et l’esprit critique dans les bars et les cafés est plus que nécessaire. Et ça tombe bien, car elle lançait le même soir sa 10e année d’existence dans la très chic salle du Lion d’Or . Une soirée style cabaret où l’UPop a dévoilé son « Manifeste pour une éducation populaire » qui conclut que l’éducation peut être une arme, et même doit être une arme. Une arme d’émancipation massive ! (slogan de cette 10e année).

Cette soirée a aussi permis de dévoiler la programmation de cette nouvelle session d’automne 2019 et chaque prof est venu présenter brièvement son cours. Dont moi, qui ai fait ça avec une présentation Prezi que vous pouvez retrouver ici avec le texte d’accompagnement. Car pour souligner les dix ans de l’UPop, je vais offrir un cours intitulé de façon très originale ( !) «Notre cerveau à tous les niveaux». Il comportera dix séances (pour souligner les dix ans de l’UPop – un autre professeur a aussi adopté ce concept), cinq à la session d’automne et cinq à la session d’hiver-printemps.

Comme je l’écris sur la page du site web de l’UPop qui présente le cours :

«Ce cours voudrait présenter comment les sciences cognitives conçoivent aujourd’hui le cerveau et le corps humain, ainsi que les phénomènes socioculturels qui en découlent. Vaste programme qui ne peut se réaliser qu’en adoptant une perspective évolutive sur l’émergence de ces systèmes dynamiques faits de multiples niveaux d’organisation. Du Big Bang au langage, de la perception à l’action et de l’apprentissage à la prédiction et à la prise de décision, nous verrons comment l’impératif de rester en vie et de donner du sens à cette vie se manifeste chez l’humain.»

Voici donc le plan de match pour l’année avec les titres des dix séances :

1. Le « connais-toi toi-même » de Socrate à l’heure des sciences cognitives
2. De la « poussière d’étoile » à la vie : ces bizarreries qui font qu’on est ici aujourd’hui
3. L’humain découvre la grammaire de base de son système nerveux
4. Des circuits de millions de neurones : plaisir, douleur, apprentissage, mémoire
5. Cartographier des réseaux de milliards de neurones à l’échelle du cerveau entier
6. Les rythmes cérébraux : se synchroniser pour mieux régner
7. Tout ce qui précède permet de simuler le monde pour décider quoi faire
8. Cerveau et corps ne font qu’un et sont constamment affectés par l’environnement
9. Conscient, inconscient et langage : quel est ce « je » qui se dit libre?
10. Morale de l’histoire : notre espèce a-t-elle de l’avenir ?

Un court aperçu des cinq premières séances est déjà disponible sur le site de l’UPop Montréal. Les cinq autres suivront après les Fêtes. Mais si vous êtes des lecteurs ou des lectrices de ce blogue, vous aurez beaucoup de choses à vous mettre sous la dent d’ici là (en plus de venir au cours je l’espère!). Tous mes billets de blogue durant la durée de ce cours porteront en effet sur deux aspects de chaque séance du cours : la vastitude du sujet proposé, et le chemin choisi pour en faire le tour en une heure !

Deux semaines avant chaque séance, vous aurez donc droit à un retour sur certains des 447 billets publiés à ce jour depuis l’ouverture de ce blogue il y a 9 ans en octobre 2010 (je réalise en écrivant ceci que ce blogue, qui entame donc sa 10e année, a le même âge que l’UPop Montréal !). Durant l’été, je les ai repassé un par un et en ai sélectionné certains pour alimenter ma réflexion dans la création du contenu des dix séances de ce cours. Deux semaines avant chacune d’elles, je vous ferai donc un petit collage d’anciens billets de blogue dont les contenus illustrent l’étendue du domaine de la séance qui s’en vient.

Mais comme ce sera évidemment toujours trop vaste à couvrir dans le détail dans l’heure de la séance correspondante, je vous proposerai la semaine suivante (donc la semaine juste avant la séance en question) l’itinéraire particulier auquel je suis arrivé pour tenter de vous présenter le plus pédagogiquement possible quelques aspects de ce domaine en une heure.

En passant, pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas la formule standard des cours de l’UPop, après cette heure de présentation on fait une pause de 10-15 minutes (pour prendre une bière ou une tisane) et l’on revient pour une autre heure ensemble pour questions, discussion, etc.

C’est donc un rendez-vous la semaine prochaine pour une revue d’anciens billets de ce blogue ayant des liens avec la thématique du « connais-toi toi-même » de Socrate à l’heure des sciences cognitives qui sera la première séance du cours le 16 octobre prochain au café Les Oubliettes ( 6201, rue De Saint-Vallier (coin Bellechasse), métro Beaubien ou Rosemont). Hâte de vous y croiser !

Pour l’événement Facebook de cette première séance, cliquez ici.

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.