Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 15 octobre 2012
« Mind in life » : une continuité entre la vie et la pensée

« Il n’y a pas de plus grande prison pour la pensée moderne que l’héritage cartésien qui sépare l’esprit de la vie », disait récemment Walter J. Freeman avant d’ajouter que Evan Thompson, dans son livre « Mind in Life » avait reconnu cette impasse et contribué à la surmonter. C’est de cet ouvrage dont il est question dans le Brain Science Podcast de ce mois-ci alors que le Dr. Ginger Campbell s’entretient avec Thompson sur son ouvrage synthèse publié en 2007.

Ouvrage synthèse car Thompson réussi à y montrer la profonde continuité entre la vie et la pensée, entre les premiers systèmes vivants comme la bactérie, et la cognition qui consiste à donner du sens à des attributs de son environnement. Bref, à montrer que la cognition est incarnée, thème de l’ouvrage phare co-écrit avec Francisco Varela et Eleonor Rosh il y a une vingtaine d’année (« The embodied mind ») et dont Mind in Life constitue en quelque sorte la suite. (Lire la suite…)

L'émergence de la conscience | 1 commentaire


Lundi, 8 octobre 2012
Notre cortex frontal se démarque même au niveau génétique

Bien des recherches en neuroscience visent, au fond, à découvrir ce qui fait que nous sommes si différents des autres espèces animales, en particulier de nos cousins les grands singes. C’est le cas des travaux de Genevieve Konopka et de son équipe qui viennent  de publier des résultats intéressants sur le lobe frontal, cette région de notre cortex dont on sait déjà qu’elle nous distingue des autres mammifères par sa plus grande surface (29% du cortex chez nous, contre 17% chez le singe rhésus, 7% chez le chien et 3,5% chez le chat).

Konopka et son équipe ont travaillé au niveau de l’expression des gènes des différents neurones qui composent ce cortex frontal chez l’humain. En comparant les gènes qui étaient exprimés (donc actif) dans le cortex frontal humain avec ceux du cortex frontal de chimpanzé et de maquaque, les généticiens ont constaté que de nombreux gènes s’exprimaient de manière spécifique dans le cortex frontal humain versus celui des deux autres primates. (Lire la suite…)

Du simple au complexe, Le développement de nos facultés | Pas de commentaires


Lundi, 1 octobre 2012
Voies nerveuses et « voies de financement » !

Comme vous l’avez peut-être lu dans la colonne à droite du blogue, des coupures budgétaires aux Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC) font en sorte que l’Institut des Neurosciences, Santé Mentale et Toxicomanie (INSMT) cessera de financer le Cerveau à tous les niveaux le 31 mars prochain.

Me voilà donc contraint de m’adonner au jeu palpitant des demandes de subventions. Parallèlement, l’INSMT nous aide à approcher certains organismes qui pourraient être intéressés à prendre la relève du financement de notre site web. Nous demeurons donc confiant de trouver un moyen d’assurer la suite de l’aventure, mais  si jamais il vous venait à l’esprit une source de financement possible pour le Cerveau à tous les niveaux, on serait preneur…

*

Mais pendant ce temps, les projets de recherche excitants en neurosciences, eux, n’arrêtent pas ! En voici trois, brièvement présentés, qui tournent tous autour de la connectivité cérébrale. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | 2 commentaires »


Lundi, 24 septembre 2012
Déboulonner quelques mythes sur le cerveau

Plus un sujet est complexe, plus les mythes l’entourant peuvent avoir la vie dure. Voilà ce qui explique peut-être pouquoi tant d’idées fausses continuent à circuler au sujet du cerveau : on n’en utiliserait que 10 %, notre personnalité serait de type « cerveau gauche » ou « cerveau droit », notre mémoire serait aussi précise et stable que celle d’un disque dur d’ordinateur, faire écouter de la musique de Mozart à nos enfants en ferait des génies, et j’en passe…

Le problème, c’est qu’il est difficile de réfuter ces mythes (certains diraient ces « mèmes ») en quelques lignes puisque l’apprentissage, la mémoire ou la personnalité sont de vastes sujets dont on doit connaître au minimum les rouages pour discerner le vrai du faux. C’est pourtant ce que réussissent plutôt bien les trois premiers liens ci-bas, en renvoyant à des études qui permettent de démonter ces légendes urbaines sur le cerveau. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | 1 commentaire


Lundi, 17 septembre 2012
Malbouffe et Alzheimer : des liens plus étroits qu’on pensait

Avec le retour en classe, c’est aussi le retour des lunchs à faire le matin pour bien des parents. Un geste routinier, mais important puisqu’il peut influencer non seulement les futures habitudes alimentaires des enfants, mais aussi avoir des conséquences sur leur qualité de vie quand ils deviendront grands-parents…

C’est du moins ce que l’on peut déduire de nombreuses recherches des dernières années sur la démence de type Alzheimer. Comment ? En passant par  l’obésité et le diabète, deux facteurs de risque déjà connus de l’Alzheimer. Et le rapport avec la boîte à lunch ? Le « junk food » qu’on y met parfois parce que c’est plus simple et que ça fait moins de chicane avec l’enfant qu’une diète équilibrée avec des épinards et des carottes ! (Lire la suite…)

Les troubles de l'esprit | 3 commentaires »