Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 14 mai 2012
Rythmes cérébraux : osciller pour mieux lier

La plupart de nos neurones émettent des influx nerveux selon un certain rythme. La fréquence de ces oscillations peut varier de quelques potentiels d’action par seconde à plusieurs centaines de Hertz. L’activité cérébrale chaotique révélée par l’électroencéphalogramme (ou EEG) réflète la sommation de ces rythmes chez les milliards de neurones de notre cerveau.

Or il fut un temps, pas si lointain dans l’histoire des neurosciences, où le caractère chaotique de l’ensemble de ces oscillations, associé à du bruit de fond, était peu considéré, voire ramené à un épiphénomène sans importance. Cette époque est toutefois bien révolue. En effet, la dimension temporelle de l’activité cérébrale qui se traduit par ces rythmes cérébraux est maintenant au cœur des travaux dans des champs de recherche complexes comme le sommeil ou la conscience. (Lire la suite…)

Du simple au complexe, L'émergence de la conscience | 2 commentaires »


Lundi, 7 mai 2012
Pourquoi on ne peut avoir qu’environ 150 vrais amis

Vous êtes fiers de vos 500 ou même 1000 ami(e)s Facebook ? Désolé de vous l’apprendre, mais vous en avez probablement beaucoup moins s’il faut en croire Robin Dunbar, professeur d’anthropologie évolutive à l’Université d’Oxford en Angleterre. Aussi peu que 150, en fait. C’est le fameux « nombre de Dunbar », une limite d’environ 150 personnes au-delà de laquelle on ne pourrait entretenir de véritables relations d’amitié. (Lire la suite…)

Le bricolage de l'évolution | 8 commentaires »


Lundi, 30 avril 2012
Se repérer sur le cortex grâce aux aires de Brodmann

Korbinian Brodmann, neurologue allemand né en 1868 et mort en 1918,  fait partie de ces explorateurs qui, tels des Marco Polodu cerveau, ont tenté de cartographier le continent cérébral. Il est célèbre pour avoir subdivisé le cortex cérébral en 52 régions distinctes en fonction de ce qu’on appelle leurs caractéristiques cytoarchitectoniques. De quoi s’agit-il ? Simplement de la façon dont sont organisés les différents types de neurones qui forment la surface plissée du cerveau que l’on appelle le cortex.  (Lire la suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Lundi, 23 avril 2012
Un podcast mensuel sur les sciences cognitives

Vous adorez les entrevues de fond avec des scientifiques de renoms dans le vaste domaine des sciences cognitives ? L’idée de passer une heure avec la philosophe Patricia Churchland, le neurobiologiste Christof Koch ou le spécialiste des neurosciences affectives Jaak Panksepp ne vous déplaît pas trop ? Alors allez faire un tour sur le site web de Brain Science Podcast ! (Lire la suite…)

De la pensée au langage | 12 commentaires »


Lundi, 16 avril 2012
Le piège du « centre » d’une fonction cognitive dans le cerveau

C’est devenu monnaie courante de lire dans les grands médias qu’on a découvert, grâce aux appareils d’imagerie cérébrale, le « centre » de la colère, de la jalousie, de la générosité ou de toute autre émotion ou fonction cognitive particulière. Or il s’agit, au mieux, d’une simplification à outrance. Et au pire, carrément d’une fausseté.

C’est la position défendue en février 2012 par le Dr. William A. Cunningham dans la revue Current Directions in Psychological Science. Son article déconstruit une vision très restrictive d’une région du cerveau que l’on appelle l’amygdale et qui est souvent associée dans la presse populaire au « centre de la peur ». (Lire la suite…)

Que d'émotions! | 4 commentaires »