Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 21 août 2017
Neuracademia : vulgariser les neurosciences avec les moyens d’aujourd’hui

De retour de la pause estivale, j’aimerais repartir cette semaine en vous parlant du projet Neuracademia, initiative de jeunes chercheurs et chercheuses suisses qui a pour objectif de « Mettre les neurosciences au service de tous! ».

Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose ça… Ce n’est d’ailleurs pas le seul point commun avec le Cerveau à tous les niveaux. D’abord, le projet de la plateforme est ambitieux puisque huit grandes thématiques qui couvrent de larges domaines de recherche veulent être abordées : génétique, développement cérébral, système nerveux, anatomie, physiologie, neurosciences computationnelles, neuropsychologie et neuropathologie. Je me souviens du casse-tête qu’avait été la détermination des douze grands thèmes du Cerveau à tous les niveaux. Aucun découpage n’est parfait, et tous sont forcément un peu arbitraires. Mais si l’on réussit à nous offrir ne serait-ce que quelques « plats » par catégorie proposée ici, on a là un menu fort alléchant !

Projet ambitieux je disais. Trop ? Je me souviens de mon côté quand j’ai lancé le Cerveau à tous les niveaux en 2002. Il n’y avait que deux des douze thèmes d’ouverts et j’avais eu de la difficulté à trouver du financement au début parce qu’on me disait que le projet était trop vaste et mal défini. Pourquoi ne pas faire un site web spécifiquement sur la vision ou encore sur le mouvement, m’avait-on dit ? Ce à quoi j’avais répondu qu’il existait déjà à cette époque d’excellents sites web sur la vision et le mouvement. Et surtout, ce que j’espérais pouvoir montrer avec ce site, c’est à quel point tous nos comportements (qui prennent naissance, après tout, dans le même cerveau) sont liés. Et montrer en plus que pour chacun d’eux, à chaque fois qu’il se passe quelque chose à un certain niveau d’organisation, il se passe en même temps autre chose à plusieurs autres niveaux d’organisation. D’où le nom du site, fortement inspiré des travaux pionniers d’Henri Laborit en la matière (et d’où la dédicace…).

C’était un pari. Un pari qui, 15 ans plus tard, a touché un certain nombre de personnes… (plus de 2 millions de visites par année en français; la même chose en anglais). Et un pari qui a fait des petits, si j’en crois le gentil petit mot que le Dr. Alexandre Pinault m’a envoyé pour me signaler leur projet pour lequel, si j’ai bien compris, le Cerveau à tous les niveaux a pu être l’une des sources d’inspiration :

« Pour tout vous dire, j’utilise personnellement votre site web depuis des années, bien avant ma thèse. J’en parle toujours beaucoup autour de moi et renvoie souvent mes étudiants qui veulent aller plus loin par eux-mêmes vers votre site. Nous souhaiterions savoir si vous vouliez diffuser notre première vidéo, si vous jugez bien évidemment le contenu pertinent et à la hauteur de vos publications. »

Et la réponse à sa requête est définitivement oui ! En fait, il n’y a actuellement que deux vidéos de disponibles sur leur site (comme je n’avais que deux thèmes ouverts au début de mon site…), mais ils sont tous les deux excellents, tant au niveau de l’information vulgarisée que par leurs qualités graphiques et de communication indéniables. Je vous invite donc à visionner le plus récent qui, en trois petites minutes, vous fait un condensé de l’abc du neurone; et le second, mis en ligne il y a un peu plus d’un an, qui est beaucoup plus costaud (17 minutes) sur un sujet pas facile : l’épigénétique. Pas facile surtout parce que la compréhension de ce domaine d’étude devenu très important depuis une quinzaine d’années nécessite de comprendre la base de la transmission génétique, chose qui est faite de main de maître dans le vidéo réalisé par Alexandre Pinault et son collègue Michel Kielar.

J’avais déjà parlé de l’épigénétique sur ce blogue. Cette vidéo en devient un complément incontournable comme entrée en matière. Et j’espère qu’ils en feront d’autres et que je pourrai les lier à d’autres thématiques abordées ici.

Il y a quinze ans j’ai donc créé ce site en simple html. Il y a sept ans, quand les blogues sont devenus faciles d’accès, je l’ai bonifié d’un blogue. Aujourd’hui, des jeunes qui maîtrisent ces nouvelles techniques reliées à la production de vidéos explicatives en font le cœur de leur outil de vulgarisation des neurosciences. Et à travers Internet, on peut unir nos efforts. L’usage des technologies de chaque époque au service de la connaissance de soi. C’est quand même « pas pire », comme on dit ici… ;-)

* * *

Tant qu’à être un peu dans l’autopromotion, Facebook m’a rappelé il y a quelques jours un statut que j’avais publié sur la page Fb du Cerveau à tous les niveaux il y a 3 ans. Depuis, j’ai construit et donné plusieurs autres conférences (d’une heure) et « École de profs » (d’une demi-journée à deux jours) un peu partout au Québec. Comme la session d’automne approche et que c’est mon gagne-pain, je me permets d’ajouter ci-dessous les nouveaux titres disponibles. N’hésitez pas à me contacter si l’un d’entre eux vous intéresse (je peux aussi en monter de nouveaux selon vos intérêts).

Conférences depuis août 2014 :
- L’être humain, un drôle d’animal (ou qu’est-ce que les neurosciences ont à dire sur ce que nous sommes ?)
- Cet objet le plus complexe de l’univers connu dont nous possédons tous un exemplaire entre les deux oreilles
- La construction des théories scientifiques
- Mythes et réalité sur le fonctionnement du cerveau
- La neurobiologie du désir
- Les croyances sous la loupe des neurosciences
- Notre cerveau, bricolage de l’évolution
- Ce qui façonne un individu : évolution et développement
- Comment on ne peut plus concevoir le cerveau au XXIe siècle
- L’expérience subjective sous la loupe des sciences cognitives : l’approche énactive de Francisco Varela
- Henri Laborit, un précurseur en neurobiologie
(tous les détails ici sur la page Présentations )

École des profs depuis août 2014 :
- École des profs de biologie du cégep de Sherbrooke (28 oct. 2014)
- École des profs du Centre Paul-Gratton (31 mars 2015)
- École des profs du collège Ahuntsic (1-2 juin 2015)
- École des profs du collège de Maisonneuve (8 au 10 juin 2015)
- École des profs du collège de Bois-de-Boulogne (11-12 juin 2015)
- École des profs de biologie du cégep de Rosemont (3 déc. 2015)
- École des profs du centre d’ostéopathie du Québec (12 février 2016)
- École des profs de philosophie du cégep de St-Jérôme (16 mars 2016)
- École des profs de biologie du cégep de Valleyfield (1er juin 2016)
- École des profs de biologie du cégep de Trois-Rivières (15 août 2016)
- École des profs du cégep du Vieux Montréal (14 oct. 2016 + 19 jan. 2017)
- École des profs du centre d’ostéopathie du Québec (17 février 2017)
- École des profs du cégep Édouard-Montpetit (6 juin 2017)
(tous les détails ici sur la page de l’École des profs )

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.