Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 27 février 2017
Un site web remarquable sur l’évolution du genre humain

Alors que je commençais à chercher mon sujet d’aujourd’hui, je reçois ce courriel de M. François Léonard qui m’écrit : « […] je me suis demandé si vous connaissiez le site dont je vous donne le lien. Il a le même sérieux que vous, certes dans un autre domaine, mais parler de l’homme en ignorant ce qu’il fut, dans la préhistoire ou l’enfance, est un défaut qu’on rencontre souvent. Voilà le site : http://www.hominides.com »

Et voilà mon sujet d’aujourd’hui ! Car non seulement je connaissais et apprécie depuis de nombreuses années le site Hominidés.com, mais nos sites ont pratiquement le même âge (la première mise en ligne d’Hominidés.com remontant à juillet 2002 et la mienne à avril 2002) ! Avec ses actualités fréquentes, ses dossiers fouillés, ses références nombreuses, etc., je ne vois pas de sites comparables en langue française sur ces vastes champs d’étude que sont l’anthropologie biologique et la préhistoire. (Lire la suite…)

Le bricolage de l'évolution | Pas de commentaires


Lundi, 20 février 2017
Sept films d’Hélène Trocme-Fabre comme autant de trésors à redécouvrir

Je voudrais aujourd’hui vous parler d’une série de sept documentaires, une œuvre magistrale qui était encore difficilement accessible il y a quelques années, mais qu’on peut maintenant visionner sur Internet gratuitement. Il s’agit de la série « Né pour apprendre » d’Hélène Trocme-Fabre réalisée par Daniel Garabédian au début des années 1990.

Avant de vous parler de la valeur inestimable de ces sept films d’environ une demi-heure chacun, un mot sur son auteure, Hélène Trocme-Fabre dont j’ai déjà parlé ici et , et que j’ai eu le plaisir de rencontrer il y a quelques années dans le cadre de mon film sur Henri Laborit puisqu’elle y fait un vibrant témoignage. Elle y raconte d’ailleurs un peu son parcours atypique (vers la 5e minute de la partie 3 de 6) de phonéticienne, d’angliciste, de linguiste, d’éducatrice et d’auteure. Mais elle demeure surtout pour moi l’une des premières grandes vulgarisatrices des sciences cognitives en sol français. (Lire la suite…)

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Lundi, 13 février 2017
D’anciens sujets mis à jour

Avec plus de 300 billets d’écrit depuis le début de ce blogue à l’automne 2010, je commence à avoir traité pas mal de sujets. De sorte que lorsque je creuse dans mon document de liens potentiellement intéressants pour ce blogue, j’ai le goût d’en rejeter plusieurs parce qu’entretemps j’ai traité de ces sujets dans d’autres billets. Mais ces études demeurent intéressantes et je vous propose donc aujourd’hui un petit florilège de sujets déjà traité à travers des liens plus récents.

* * *

Commençons par deux articles en rapport avec le sujet traité la semaine dernière : l’isolement social. (Lire la suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


Lundi, 6 février 2017
Les méfaits de l’isolement social

Dire que l’espèce humaine est une espèce éminemment sociale relève du truisme. Les humains vivent en couples, en famille, dans des villages ou des villes, dans des communautés religieuses ou des regroupements affinitaires de toutes sortes. On baigne dans tellement de groupes imbriqués les uns dans les autres qu’on ne les remarque même plus pour ce qu’ils sont : de fascinantes structures émergentes qui, dans certaines espèces comme la nôtre, aident à la survie et à la reproduction.

Il existe un large spectre de « sociabilité » dans le monde animal, allant d’espèces solitaires dont les individus ne se croisent que pour la reproduction aux espèces très sociables, et ce, tant chez les insectes que chez les oiseaux ou les mammifères. L’humain, comme très souvent, se distingue donc des autres espèces non pas par ce qu’il a inventé (la primatologie nous apprends qu’on n’a pas inventé grand-chose), mais par ce qu’il a développé à un degré particulièrement poussé (sa capacité d’imbriquer de nombreux niveaux de groupes sociaux n’étant pas la moindre). (Lire la suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires