Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 10 août 2015
Un parasite qui réduit la peur d’un prédateur par des «manipulations épigénétiques»

Les escapades estivales dans la nature nous rappellent souvent, surtout à la tombée de la nuit, qu’il existe toutes sortes de bestioles pour qui notre corps est synonyme de buffet « all you can eat » ! Outre les insectes qui ne nous font que de petites « prises de sang », il y a aussi de nombreux parasites qui, eux, élisent carrément domicile dans notre corps et même pour certains carrément à l’intérieur de nos cellules.

C’est par exemple le cas de Toxoplasma gondii, un protozoaire parasite très répandu capable d’infecter à peu près tous les animaux à sang chaud, l’être humain y compris. (Lire la suite…)

Que d'émotions! | Pas de commentaires


Lundi, 20 juillet 2015
De l’utilité des vacances pour explorer deux grands modes cérébraux

Dans son éditorial du numéro de juillet-août de la revue Cerveau&Psycho intitulé « Le cerveau en vacances », Sébastien Bohler pose quelques questions classiques du début de cette saison, dont « La mer ou la montagne ? ». Dans mon cas, ce sera la Bas-du-fleuve québécois, d’où l’interruption des billets de ce blogue pour les deux prochaines semaines. Je vous encourage d’ailleurs à faire de même, votre cerveau préférant après tout la nature aux courriels et l’exercice régulier que favorise souvent les vacances étant un excellent remède contre l’anxiété. (Lire la suite…)

De la pensée au langage | Pas de commentaires


Lundi, 13 juillet 2015
Le verdissement des villes bon pour la santé et le moral

J’habite une rue à l’est du parc Lafontaine à Montréal et j’ai toujours pensé que si je n’étais pas « obligé » de traverser ce grand parc 4 à 8 fois par jour à pied ou à vélo, je ne supporterais pas la ville et ses inconvénients (dus en grande partie au trop grand nombre d’autos). Une étude publiée jeudi dernier dans Scientific Reports semble confirmer un tel sentiment subjectif.

On connaissait déjà plusieurs études démontrant l’effet bénéfique de la végétation sur le cerveau et le corps humain. Par exemple celle de Ulrich, en 1984, sur le temps de récupération moins long après une chirurgie pour les patients qui voyaient des arbres de leur fenêtre d’hôpital par rapport à ceux qui voyaient un mur de brique. (Lire la suite…)

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


Lundi, 6 juillet 2015
Notre cerveau peut faire disparaître des objets immobiles

En explorant le « site du mois » du site de référence Neuroscience for Kids (voir le 1er lien ci-bas), je tombe sur une illusion qui me laisse toujours incrédule chaque fois que je la vois. Je la connaissais plus sous la version présentée dans un billet du blogue de Deric Bownds (voir le 2e lien ci-bas), mais celle du site Brain Games du National Geographic bien que légèrement différente, fonctionne tout aussi bien et nous laisse tout aussi perplexe. (Lire la suite…)

L'émergence de la conscience | Pas de commentaires


Lundi, 29 juin 2015
Quand l’austérité entrave le développement normal du cerveau

Alors que la Grèce mène son combat ultime contre des mesures d’austérité économiques qui ont appauvri sa population depuis cinq ans, certains gouvernements comme celui du Québec s’entêtent à aller dans cette direction qui soulève l’opprobre populaire. La dernière en lice concernait la semaine dernière les Centres de la petite enfance (CPE) dont l’accessibilité allait être réduite par les coupes gouvernementales. À en croire certains commentateurs cependant, l’État aurait raison de ne pas se « disperser » et de dépenser là-dedans. Le problème, c’est que si c’est le développement du cerveau des individus qui importe ici, ce qui devrait être le cas, les données scientifiques vont à l’encontre des dires de ces commentateurs… (Lire la suite…)

De la pensée au langage | Pas de commentaires