Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 20 janvier 2014
Petites nouvelles autour du Cerveau à tous les niveaux

Il y a un peu plus de trois ans, le site web du Cerveau à tous les niveaux s’est vu enrichi d’un blogue où est signalée chaque semaine une étude récente dans le vaste domaine des sciences cognitives. La semaine dernière, l’un des billets de ce blogue a été choisi avec une cinquantaine d’autres pour faire partie de l’anthologie des meilleurs blogues de science francophones, un ouvrage à paraître aux éditions MultiMondes en avril prochain ! L’Agence Science-Presse qui coordonne l’exercice avait reçu cette année 282 publications soumises par 155 auteur.e.s (voir le premier lien ci-bas).

C’est notre billet Libre arbitre et neuroscience qui a retenu l’attention du comité de lecture. Un sujet qui semble décidément susciter beaucoup d’intérêt puisque la conférence à partir de laquelle il avait été écrit m’a aussi beaucoup été demandée. Mais ce n’est pas la seule… Et ceci me permet une (subtile!) transition vers une autre activité reliée de près à notre site web : les présentations sur divers aspects des neurosciences que j’offre dans différents lieux, comme les cégeps.

Activité offerte depuis quelques années, ces conférences sont devenues une part importante de mon travail et constituent, depuis l’arrêt du financement du site par l’INSMT, ma source de revenus complémentaire. Six nouvelles présentations créées à l’automne 3013 se sont d’ailleurs ajoutées à une dizaine d’autres pour esquisser divers aspects des avancées spectaculaires des neurosciences au cours des dernières décennies. La plupart des présentations durent autour d’une heure et se poursuivent généralement par une période de questions et d’échanges avec le public.

Alors si vous êtes prof ou si vous connaissez des profs qui pourraient être intéressé.e.s, n’hésitez pas à me contacter. Je peux aussi modifier ou créer de nouvelles présentations sur de nouveaux sujets. Le cerveau étant impliqué dans absolument tous nos comportements, il y a toujours quelque chose à dire ! À tire d’exemple, je prépare actuellement pour une « semaine des sciences humaines » dans un cégep quelque chose autour de l’importance de la multidisciplinarité pour comprendre un objet aussi complexe que le cerveau.

Mes interventions recoupent ainsi souvent les notions abordées dans les cours sur le système nerveux, mais cherchent surtout à montrer les liens entre les différents niveaux d’organisation du vivant, en écho à la structure particulière de notre site, évidemment ! Cela m’a d’ailleurs valu cette critique récente qui m’a bien fait rigoler :

« Excellente conférence aujourd’hui de Bruno Dubuc, neurobiologiste, au Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne, dans le cadre de la semaine de la philosophie. Partir de la vie sensori-motrice d’un mollusque et conclure sur la nécessité des médias indépendants… ayoye! Si jamais vous souhaitez faire venir un conférencier à votre collège, n’hésitez surtout pas…. et consultez son bijou de site internet. »

- Oliver Roy, professeur de philosophie au cégep de Terrebonne (14-11-2013)

Tant qu’à être dans les fleurs (j’ai eu assez de pots en 2013 avec l’arrêt du financement…), mentionnons au passage deux nouvelles entrées dans notre section Diffusion. La version anglaise du blogue a d’abord été sélectionnée dans la section Neuroscience de l’agrégateur de fils RSS Alltop qui rassemble les dernières nouvelles des meilleurs sites et blogues pour un sujet donné. Puis le Newton Street Study Guides, un centre de recherche et d’éducation spécialisé dans l’apprentissage et la performance, présente notre site dans sa page sur le cerveau.

En terminant, un mot sur un gros projet en préparation : 5 cours de 3 heures conçus comme une « École d’été » pour mettre à jours un groupe de professeurs d’un cégep du Québec sur l’état des lieux de la recherche contemporaine sur le cerveau. J’en suis encore à tenter de donner une forme cohérente aux nombreux aspects des neurosciences cognitives que j’aimerais inclure dans ce cours intensif, mais j’ai bon espoir d’arriver à quelque chose d’assez intéressant d’ici quelques mois. Pas le choix : l’événement a lieu début juin !

Inutile de dire aussi que j’aimerais par la suite mettre en valeur ce travail auprès d’autres groupes qui voudraient en bénéficier. Voilà pourquoi j’en glisse un mot tout de suite au cas où une reprise de l’événement tenterait quelqu’un, vers la fin de l’été par exemple.

Enfin, laissons-nous quand même sur une note scientifique concrète, en mentionnant ce compte-rendu récent montrant à quel point nos gènes ne sont pas que les « plans » de notre organisme, mais de véritables médiateurs entre celui-ci et son environnement, particulièrement social. Un article qui explique particulièrement bien comment l’isolement social peut avoir des effets dévastateurs en influençant rapidement l’expression de certains gènes – des résultats plutôt inattendus. Et pour moi, une motivation supplémentaire pour « sortir de ma grotte » et aller discuter du cerveau avec de vrais cerveaux ! ;-)

i_lien Anthologie des meilleures blogues de science 2014: les textes retenus!
a_lien The Social Life of Genes

Du simple au complexe | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.