Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 15 avril 2013
Un sujet à venir : l’autisme

D’abord un grand merci à toutes les personnes qui nous ont déjà envoyé des dons pour contribuer à notre financement annuel. En une semaine, nous avons déjà recueilli 1750 $, soit pratiquement la somme nécessaire à la gestion minimale du site pour l’année ! C’est donc un début très encourageant et nous vous invitons à passer le mot afin de rejoindre d’autres gens qui apprécient le site et peuvent nous soutenir financièrement.

Ces bonnes nouvelles donnent le goût de regarder un peu en avant et de considérer, après le toucher ou la musique, un autre sujet que l’on pourrait traiter dans le site dans les années à venir : l’autisme.

Car parmi les liens que les gens m’envoient par courriel sur des sujets touchant aux neurosciences, celui qu’une dame, dont le petit-fils est atteint du syndrome s’Asperger, m’a envoyé la semaine passée était particulièrement intéressant. Il s’agit du film « Le cerveau d’Hugo » qui est sorti il y a quelques mois en France (voir les deux premiers liens ci-bas).

Ce « docu-fiction » nous fait entrer dans le monde fascinant des troubles du spectre autistique, plus spécialement d’un type particulier qu’on appelle parfois les « autistes intelligents » ou autiste Asperger. Hugo, dont on a reconstitué la vie de la naissance au début de la vingtaine est de ce type. On est donc témoin de ses difficultés d’intégration scolaire, des démarches de ses parents pour obtenir un diagnostic satisfaisant, et d’une brillante carrière de pianiste qui s’amorce malgré les difficultés relationnelles propres à son état. En effet, la communication et les interactions sociales anormales sont, avec les intérêts restreints et les comportements répétitifs, des expressions de l’autisme.

De nombreux témoignages livrés avec sensibilité par plusieurs personnes souffrant réellement d’autisme ponctuent la trame narrative de l’histoire d’Hugo. Ils nous donnent ainsi un peu accès à leur univers, qui ressemble bien souvent à celui d’un martien au pays des « neurotypiques » (le terme employé par les autistes pour décrire les êtres humain « normaux »).

Les trois autres liens ci-bas rapportent une étude récente qui apporte une meilleure compréhension d’un des mécanismes moléculaires impliqué dans les troubles du spectre autistique. Christos Gkogkas, Nahum Sonenberg et leur  équipe de l’Université McGill, à Montréal au Québec, ont mis au point un nouveau modèle animal de ces troubles, puis ont réussi à annuler les symptômes autistiques qu’ils avaient ainsi induits à leurs souris.

C’est en travaillant sur la cascade enzymatique qui mène à la production d’une protéine déclenchant une sorte « d’hyperconnectivité » entre les neurones que les scientifiques ont pu modifier chez leurs souris des symptômes comportementaux proches de ceux de l’autisme humain.

L’autisme, ou plutôt le spectre de troubles qui lui est associé, est donc un exemple typique d’un phénomène complexe qui gagnerait à être abordé « à tous les niveaux », que ce soit ceux de l’explication progressive des concepts permettant de le comprendre, ou ceux des différents niveaux d’organisation qui le constitue, des gènes aux manifestations sociales. Le Cerveau à tous les niveaux espère donc pouvoir un jour faire ce travail taillé sur mesure pour lui !

i_lien Le cerveau d’Hugo
i_lien La soirée continue – Débat sur le documentaire « Le cerveau d’Hugo »
i_lien New hope for understanding autism spectrum disorders
i_lien Autisme: un même mécanisme pourrait expliquer plusieurs cas
a_his Autism symptoms reversed in mice

Les troubles de l'esprit | Pas de commentaires


Pour publier un commentaire (et nous éviter du SPAM), contactez-nous. Nous le transcrirons au bas de ce billet.