Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré tous nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Lundi, 29 novembre 2010
Dépendance et théorie des processus opposants

processus-opposantsLa consommation abusive d’une drogue peut conduire à un état de dépendance envers celle-ci. On connaît assez bien les différents phénomènes associés à la dépendance (plaisir initial,tolérance, sevrage, etc.). Mais il est difficile de construire des modèles satisfaisants de phénomènes aussi complexes. Ainsi, de nombreuses théories ont été proposées pour l’expliquer et sont encore aujourd’hui débattues. L’une d’entre elles, celle des processus opposants, est expliquée dans le lien intermédiaire ci-bas, schémas à l’appui.

Le lien avancé (rouge) qui suit propose quant à lui quelques données neurochimiques récentes qui vont dans le sens des effets décrits dans le modèle précédent.

i_lien Addiction and the Opponent Process Theory
a_lien Addiction and the brain antireward system

Le plaisir et la douleur | 2 commentaires »


2 commentaires à “Dépendance et théorie des processus opposants”

  1. buy anabolic dit :

    Merci pour ce détachement, il a été très utile et a dit beaucoup