Après nous avoir appuyés pendant plus de dix ans, des resserrements budgétaires ont forcé l'INSMT à interrompre le financement du Cerveau à tous les niveaux le 31 mars 2013.

Malgré nos efforts (et malgré la reconnaissance de notre travail par les organismes approchés), nous ne sommes pas parvenus à trouver de nouvelles sources de financement. Nous nous voyons contraints de nous en remettre aux dons de nos lecteurs et lectrices pour continuer de mettre à jour et d'alimenter en contenu le blogue et le site.

Soyez assurés que nous faisons le maximum pour poursuivre notre mission de vulgarisation des neurosciences dans l'esprit premier d'internet, c'est-à-dire dans un souci de partage de l'information, gratuit et sans publicité.

En vous remerciant chaleureusement de votre soutien, qu'il soit moral ou monétaire,

Bruno Dubuc, Patrick Robert, Denis Paquet et Al Daigen






Mardi, 26 février 2019
L’histoire d’amour de Marian Diamond avec le cerveau et sa plasticité

Plusieurs personnes m’ont signalé le passage récent d’un documentaire sur le cerveau sur les ondes de Radio-Canada. Mais contrairement à d’autres signalements semblables que l’on me fait parfois, les gens semblaient avoir été beaucoup touchés par celui-ci. Et avec raison, car « Mon histoire d’amour avec le cerveau » raconte l’histoire d’une pionnière remarquable des neurosciences modernes, Marian Diamond, décédée en juillet 2017 à l’âge de 90 ans. Je ne saurais donc trop vous recommander l’écoute de la version originale intitulée « My Love Affair with the Brain : The Life and Science of Dr. Marian Diamond » ou de sa version française qui se retrouve sur le site tout.tv ou sur Youtube. (Lire la suite…)

Non classé | Pas de commentaires


Mardi, 19 février 2019
Le plus grand service que vous pouvez vous rendre : dormir !

Pour faire suite au billet de la semaine dernière sur « les égouts du cerveau » où l’on notait que l’évacuation des déchets par le système glymphatique est plus efficace durant la nuit, je vous propose cette semaine la lecture d’un autre article qui montre à quel point le sommeil est important pour la santé. Car Matthew Walker, auteur du livre Why We Sleep: The New Science of Sleep and Dreams, est catégorique. Pour lui, The best thing you can do for your health: sleep well. (Lire la suite…)

Non classé | Pas de commentaires


Mercredi, 13 février 2019
Le système glymphatique : les égouts du cerveau

On le sait, le cerveau humain est extrêmement énergivore. Il consomme 20 à 25 % de l’énergie que nous ingérons pour un organe qui ne représente que 2% du poids du corps humain. Il produit donc forcément des quantités importantes de déchets potentiellement toxiques pour lui (en fait, on estime qu’il en produit l’équivalent de son poids en déchets en un an !). Comment il se débarrasse de ces déchets est longtemps resté mystérieux. On pensait que le nettoyage du cerveau se faisait par diffusion passive du liquide céphalo-rachidien à partir des ventricules cérébraux. Ce mécanisme d’évacuation paraissait cependant très lent pour un organe aussi actif que le cerveau. Ce n’est que vers 2012 que des études sur la souris ont pu démontrer l’existence d’un système d’évacuation des déchets plus rapide et plus efficace propre au cerveau. (Lire la suite…)

Non classé | Pas de commentaires


Mardi, 5 février 2019
Trois atlas de vrais cerveaux humains accessibles en ligne

Ayant peu de temps pour écrire cette semaine parce que je donne quatre cours différents en 5 jours, je me contenterai de vous signaler trois atlas du cerveau humain accessibles en ligne. Vous pourrez ainsi suivre votre curiosité pour explorer jusque dans ses moindres racoins l’objet le plus complexe de l’univers connu dont on dispose tous d’un exemplaire entre les deux oreilles. Ce billet risque donc finalement de vous faire passer autant de temps devant votre ordi que d’habitude, sinon plus ! (Lire la suite…)

Non classé | Pas de commentaires


Mardi, 29 janvier 2019
La cognition étendue : externaliser pour mieux penser

En 1998 paraissait un article intitulé « The Extended Mind » qui allait faire grand bruit dans le milieu des sciences cognitives. Leurs auteurs, les philosophes Andy Clark et David Chalmers y posaient la question de la frontière de nos processus cognitifs. Étaient-ils restreints au cerveau, comme on serait prêt à la penser de prime abord ? Où débordaient-ils, pour ainsi dire, jusque dans notre corps et même dans certains artéfacts de notre environnement ? Qu’en est-il vingt ans plus tard de cet audacieux concept de « cognition étendue » qui a fait couler beaucoup d’encre depuis ? (Lire la suite…)

Au coeur de la mémoire | Pas de commentaires